10e Jeux des îles : Les Comores sont toujours candidates pour Comores 2019

« Les Comores sont toujours candidates pour l’organisation des dixièmes jeu des îles de l’Océan Indien. Nous abandonnons les neuvièmes jeux, la Réunion 2015, mais nous restons toujours membres du Conseil international des jeux et membres des îles organisatrices des jeux des îles »,  a déclaré Ibrahim Ben Ali, président du Comité national olympique lors d’une conférence de presse organisé ce matin à l’hôtel Best Western le Saint-Denis.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Les Comoriens ont décidé de rentrer à Moroni. Depuis samedi, aucun athlète n’a pris part dans aucune compétition. Ils sont tous prêts à rentrer à la maison avec l’idée d’aller se préparer pour Comores 2019. Ibrahim Ben Ali a dit pour confirmer le retour de la délégation comorienne à Moroni que « les Comoriens vont quitter Saint-Denis demain, mardi, à 23h 40. Nous rentrons avec le cœur serré. Mais nous ne regrettons rien pour avoir été fidèles au respect de la charte des jeux ».

Le patron du mouvement olympique comorien a dû préciser que « nous voulons abriter les 10e jeux. Mais si nous devrons le faire, nous les organiserons dans le respect de la charte et du règlement intérieur des jeux ». Le Cij (Conseil international des jeux) a reconnu, selon Ben Ali, la violation de Mayotte et de la Réunion de l’article 3 de la Charte des jeux.

La Charte stipule qu’ « en toute occasion et cérémonie nécessaire l’utilisation d’un drapeau, Mayotte utilisera celui des jeux et n’arborera aucun symbole de l’Etat français (hymne et drapeau ». Mais malgré cet article, Mayotte a réussi avec la complicité de la France de violer la Charte afin de pousser les Comores à la porte de sortie de cette grande fête de la région.
A propos de la proposition des candidatures des Comores pour 2019, rien n’est encore officiel pour que le pays soit l’île hôte pour la prochaine édition. Une réunion du Cij est prévue demain. Le statut de l’île comorienne de Mayotte et du retrait des Comores aux Jioi feront entre autre l’objet de la rencontre de demain.

Du coup, le conférencier a rassuré que « le gouvernement comorien et le mouvement olympique national se battront dans les règles pour qu’on nous octroie l’organisation des dixièmes jeux. Nous avons tous le droit de soutenir notre candidature ». Demain, Ibrahim Ben Ali, aussi vice-président du Cij, prendra part à la réunion du Cij pour défendre la réaction des Comores et réitérer la candidature nationale pour l’organisation des jeux des îles 2019.

Elie-Dine Djouma, Envoyé spécial à La Réunion / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*