14 questions embarrassantes sur le sexe

Vous n’avez jamais osé poser les questions qui suivent à votre médecin? Vous hésitez à consulter un sexologue… Nous avons les réponses pour vous. À lire sans même avoir besoin de rougir!

1 – Que puis-je manger pour «goûter» bon… en bas?

ED7B7931880FD14EA4A6037F7A19

Pour un goût plus léger et moins prononcé, il serait préférable de manger beaucoup de fruits et de légumes. Plus un fruit ou un légume est riche en eau, plus vos fluides auront un goût léger. Les viandes, les poissons et les produits laitiers font des goûts plus prononcés.

Mêmesrésultat avec tous les mets épicés, trop salés, la caféine, l’ail et la friture. Dernier truc pour un goût sans pareil (ou presque!) : boire beaucoup d’eau! Finalement, on peut utiliser un lubrifiant – parfois parfumé – pour une plus grande fraîcheur.

 

2 – Est-ce que ça se peut qu’une femme «sente le poisson»?

59C614D2CE72134B75D586972138A8

Des odeurs vaginales, c’est normal et, surtout, naturel! Inutile de stresser avec cela, surtout que la plupart des hommes trouvent cela excitant (bon, peut-être pas si ça sent le poisson, mais rassurez-vous, c’est très rare !).
Toutefois, si vous remarquez une odeur inhabituelle, forte ou prononcée près de votre sexe et ce, même après la douche, vous pourriez être victime d’une vaginose. C’est une infection bactérienne qui se traite facilement. Pas de panique, la vaginose n’est pas une ITS (une infection transmise sexuellement !), mais il est nécessaire de consulter un médecin car les odeurs pourraient être un signe d’une autre ITS.

 

3 – Peut-on éviter une infection vaginale?

Hummm… L’éviter à tout jamais? Probablement pas, mais (il y a de l’espoir !) voici quelques conseils pour les tenir loin:

 

– Éviter les douches vaginales. Votre vagin a un pouvoir exceptionnel : il est autonettoyant, donc il n’a pas besoin de lavage en profondeur. Même que ces douches vaginales sont stressantes pour le vagin et risquent même de perturber votre flore vaginale. En venant la chambouler, cela pourrait avoir comme conséquence de la rendre plus fragile aux infections… Vraiment, c’est une mauvaise idée!

 

43BC19EEC31C66B84466897081E7

– Porter des sous-vêtements en coton. C’est le tissu qui permet la meilleure circulation d’air en plus de réduire au minimum l’humidité ambiante (donc moins de risque de prolifération de bactéries).
– Ne pas porter de culotte la nuit. Exit! On enlève sa petite culotte la nuit pour mieux laisser circuler l’air et, du coup, empêcher les bactéries de se multiplier et de s’installer dans le vagin.

 

4 – Peut-on attraper sa grippe en lui faisant une pipe ?

AEB928464FCE0AA89BE42ECD8ACA2

Non ! Le virus se transmet en inhalant des gouttelettes en suspension ou en ayant un contact avec des doigts contaminés qui ont touché le nez ou la bouche infectés. Donc, théoriquement, il ne devrait pas y avoir de problème à moins que votre prétendant enrhumé se soit touché le pénis avec ses doigts contaminés…

Aussi, si vous ne voulez vraiment pas être malade à votre tour, il serait peut-être plus sage d’éviter tout contact le temps que les virus disparaisse. Parce qu’un simple baiser, c’est une multitude d’échanges de fluides buccaux… et la multiplication assurée de vos risques de vous retrouver avec un nez qui coule!

 

5 – Et par un cunnilingus ?

Même réponse… Il suffit que la femme ait touché son vagin ou sa vulve avec ses mains pleines de microbes pour qu’ensuite ceux-ci sautent au visage de monsieur! Oups!

 

6 – J’ai fait l’amour pendant que j’avais une infection à levures. Mon chum peut-il l’attraper?

Peu probable! Ces infections ne se transmettent généralement pas d’une personne à une autre. Ce qui cause les infections à levures : la prise d’antibiotiques (qui détruisent les bonnes bactéries), un faible système immunitaire et un excès d’humidité dans la région de l’aine (port de vêtements trop serrés ou de tissus synthétiques).

C2575DC93C38CFAFAC477A6F7568C

Si votre partenaire est infecté sur son pénis, il remarquera des rougeurs ou aura des démangeaisons. Si c’est le cas, il vaudrait mieux aller voir un médecin. Habituellement, c’est très bénin chez l’homme mais vaut mieux le traiter pour ne pas que vous le rattrapiez de nouveau!

 

7 – Si mon chum se donne trop à fond dans les poussées, peut-il «m’endommager»?

F245338244F4D97955F3F83210CB63

Même si vos ébats sexuels sont vigoureux, il n’y a pas de risque de dommages! Toutefois, trop de friction pourraient causer un certain échauffement ou même de petites déchirures internes. Le tissu qui recouvre le vagin est fragile et délicat. Aussi, pour du sexe robuste, il serait préférable d’utiliser du lubrifiant pour éviter ces désagréments.

Si ça fait mal, un ralentissement de la cadence ou de l’intensité est tout indiqué. Si de petites déchirures se produisent, il est normal de remarquer quelques saignements post-pénétration. Dans ces cas-là, vous devriez vous abstenir de toutes relations sexuelles pour quelques jours, le temps que les tissus se cicatrisent d’eux-mêmes.

 

8 – Le sperme, c’est calorique? Ça fait engraisser?

iStock 000014849534XSmall

Pas du tout! Une éjaculation moyenne équivaut à environ une cuillère à soupe de sperme, soit l’équivalent de sept calories. Le sperme contient des spermatozoïdes, du sucre, des protéines et de l’eau. De plus, lors de vos ébats, vous perdrez probablement bien plus que sept calories. On dit que pour une demi-heure d’ébats sexuels, on peut espérer brûler entre 300 et 400 calories. Alors ces sept petites calories sont bien inoffensives sur votre régime. Il vous faudra trouver une autre excuse…

 

9 – Le sexe anal peut-il causer des problèmes gastro-intestinaux?

FEA9B7464C8B8EF1CDC9DFF66CD4

Pas vraiment, si on est bien protégé. On recommande d’utiliser plus de lubrifiant car, contrairement au vagin, cette zone n’est pas naturellement lubrifiée. De plus, parce que le sphincter anal est plus étroit, des risques de minimes abrasions, de déchirures ou fissures sont présents. Il faut aussi faire attention car la région anale contient des bactéries (provenant des selles) et, s’il y a une déchirure, elle pourrait s’infecter. Et il est nécessaire de porter un condom car les ITS peuvent également être transmises par la voie anale.

 

10 – Je crois avoir (ou être sur le point d’avoir) des orgasmes un peu partout. Ça existe vraiment des orgasmes spontanés ?

B9586DA1EEB8C41ADD9FE5B0761CD0

Ça vous arrive? Chanceuse! Et, surtout, ne vous inquiétez pas et profitez-en bien! Des orgasmes incontrôlables sans stimulation directe, c’est possible ! Il se peut que des pensées érotiques ou des mouvements qui stimulent indirectement la zone génitale (faire du vélo, se retenir de faire pipi, etc.) activent votre jouissance. Aussi, sachez que certains antidépresseurs ont cet heureux effet secondaire!

 

11 – Mon vagin fait parfois des pets, c’est gênant!

DD56D2116CD32E4FF9FFFEEB2E144

Ça arrive surtout quand vous êtes vraiment excitée et relâchée de toutes tensions (ce qui est bon signe!). C’est peut-être gênant, mais prenez cela comme un signal que vous êtes détendue et complètement abandonnée, sûrement près de l’orgasme. En fait, ces bruits de vagin surviennent parce qu’il y a toujours de l’air qui circule autour des organes génitaux. Comme tel, le vagin ressemble à une petite cavité. Lors de vos ébats, il se crée de petites poches d’air selon les positions et les mouvements de va-et-vient.

 

Quand elles s’échappent, elles font ce bruit disgracieux mais… cela est totalement inodore (soyez sans crainte!). Pour éviter les pets de vagin, il est conseillé d’utiliser beaucoup de lubrifiant et d’éviter certaines positions qui accentuent la circulation de l’air. Muscler son périnée peut aussi être une option pour maximiser le plaisir et réduire les risques de relâcher des bruits gênants.

 

12 – À quoi ressemble le point G ?
6573B2CFC084188BCF2B696BD26B

Le point G est situé à l’intérieur du vagin et a la taille d’une 0,25$. C’est la partie plus rugueuse que le reste de la cavité vaginale, situé du côté du ventre tout près de l’urètre ce qui expliquerait que juste avant l’orgasme, on puisse ressentir une « fausse » envie d’uriner. Il est particulièrement sensible aux caresses prononcées.

Il est situé près de l’entrée (environ à 4 cm), donc peu importe de la longueur du pénis, le point G est bien accessible ! Une des meilleures positions pour le stimuler ? La femme est sur le ventre et l’homme la pénètre par derrière (vaginalement, bien sûr!).
On l’appelle point G car celui qui l’a découvert scientifiquement (on espère que d’autres l’avaient découvert par… plaisir avant!) en 1950 s’appelait monsieur Von Gräffenberg.

 

13 – Faire l’amour dans l’eau, est-ce dangereux ?

E2D3BF5FBDAFADFAADC296EAEDAA9

Il n’y a aucun risque de «rester pris» si c’est cela qui vous inquiète. C’est une excellente légende urbaine car, dans la réalité, l’érection perdrait de sa vitalité (et le pénis diminuerait de taille), le problème serait vite résolu! Rappelez-vous toutefois qu’il est impossible de mettre un condom une fois immergé dans l’eau. Une petite remontée à la surface est donc nécessaire.

Aussi, il est préférable d’avoir pied au fond de l’eau pour s’ébattre avec plus de confort. Finalement, même si on est dans l’eau, il y aura moins de fluides corporels et de lubrification naturelle. Cependant, l’excitation que procure l’idée d’un bain de minuit à deux suffit parfois à assurer la lubrification…

 

14 – Les poux voyagent-ils vers le bas ?

586E13367ABB7CE08E72E3DEB9C

Non ! Les poux ont des clans bien précis. Ceux de la tête peuvent immigrer ver les sourcils, les cils et les poils du visage, mais ils restent sur la tête. Les poux du pubis – les morpions, qui ressemblent à de minuscules crabes- ne fréquentent pas votre cuir chevelu, ils occupent votre pubis et, plus rarement, vos aisselles et votre torse velu. Les morpions sont considérés comme une ITS car ils se transmettent par contact génital. En cas d’infestation, il est nécessaire d’éliminer les parasites par l’inévitable visite à la pharmacie.

Source : styledevie.ca.msn.com

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*