17 morts à l’hôpital El-Maarouf

L'hôpital d'El-Maarouf
L’hôpital d’El-Maarouf

La situation à l’hôpital El-Maarouf est critique. Ce week end l’établissement public a enregistré  17 morts.  Ces morts sont liés à l’absence d’oxygène à l’hôpital public.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Depuis plusieurs mois ce problème d’absence d’oxygène  a été signalé mais les responsables n’ont pas réagi pour trouver une solution adaptée pour éviter ces morts. Il faut souligner que les hommes politiques comoriens ne se font pas soigner à l’hôpital El-Maarouf , ils se font souvent hospitaliser  à Paris et Madagascar .  Les comoriens payent le prix pour les erreurs politiques des dirigeants sans se révolter.    

Selon nos informations le président Ikililou a été informé de cette situation catastrophique mais n’a pas réagi.

8 commentaires sur 17 morts à l’hôpital El-Maarouf

  1. Oui trop c,est trop.Les medecins ne devraient plus reagir car chacun a ses defauts. Ils ne peuvent plus se pleindre a un tel cas qui est quotidien entre eux-meme.Mais pour moi il n,y a plus de solution parce que les comoriens ont un esprit fanatique(NTOUFAGNA BAMJUMBA GUE YAPVO)

  2. Les mots éthique et professionnalisme n’existent pas dans les esprits des comoriens. Avez vous déjà entendu que les profs et les médecins des notre pays revendiquer des moyens pour exercer au mieux leurs métiers? Nane, ils revendiquent uniquement un salaire. Ils oublient on travaille tout d’abord et après recevoir un salaire. Comment exercer son métier si on a pas les moyens pour l’exercer? Je voulais dire par là que vu le niveau de l’éducation et de la santé dans notre pays, ces gens là ne méritent pas de salaire. Oui je sais aussi la faute est partagé. Nous n’avons pas de responsable digne de notre pays.

    • Tu as parfaitement le droit de dire tout cela car tu ne sais meme ce que tu dis Mr Anzi . Apres tout si les enseignants et les medecins n ont pas d outils de travail, c est à qui la faute ? Et ce que tu appelle salaire quand à moi j aurai du dire pour-boire .les medecins et les enseigants sont les gens qui souffrent trop et travaillent dur dans ce pays alors respect pour eux s il vous plait

  3. c’est normale ,REGARDEE BIEN LA PHOTO DE LA PORTE DE LA SALLE DE REANIMATION !!! elle dite tout les restes de l intérieur de l ‘hôpital donc arrêtons nous les bla bla car c est qui choisir les incapable comme des vrai dirigent ,tout les dirigeants de Comores sont tous des jalouses et magouilleuses ,car ils ont fermer leur propre frontières sans oublier les frontières des autres pays pour qu’ ils pissent nous tirer de l argent pour un simple formalité de VISA et voilà les conséquence nos propre familles vont tous mourir comme des chiens crever C EST LA HONTE MEME LES FRONTIERES DES ETAS ARABES ILS NOS MALHEUREUX POVRES CONSULATS DES AMBASSADES COROMPENT LES PAYS POUR PASSER AVANT NOS AMBASSADES POUR LES MIKARAKARA donc continu les males ne vivent pas longtemps !!!!

  4. Je profite ensuite de vous informer qu’en Novembre 2012,ma femme a accouché une fille chez le Dr soulé….un grand prématuré donc et on l’a tranferé dans cet hopital cimetiére de Ngazidja…trois jours aprés ma fille est trouvée morte pour cause d’oxygéne qui coute 40 000 kmf soit moins de 80 euros.Donc les 17 morts sont moindre par rapport aux nouveaux-nés.Reveillons nous mes chers comptriotes….

  5. il n’y a des responsables dans cette hôpital? il n’y a pas de recettes dans cette hôpital? il n’y a pas un gestionnaire dans cette hôpital en fin il n’y a pas de l’oxygène dans les marchés mondiale? arrêtons de tous accusé le gouvernement. peut être le gouvernement choisi les mauvais responsable de nos sociétés d’état.

  6. Trop, c’est trop,17 Morts dans un pays comme le notre faute d’oxygène. C’est vraiment regrettable! Ou sont les autorités comoriens? Est ce qu’il est important aujourd’hui d’avoir un président de la république ? Donc, ceux qui n’ont pas les moyens devenir à Madagascar vont mourir comme de chien? Pourquoi, les médecins ne réagissent pas à cette situation? Car c’est leur métier qui sont mis en danger.AU SECOUR…AU SECOUR.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*