7 milliards de francs comoriens: Azali veut faire toutes les routes aux Comores

2017, ANNÉE DES ROUTES !

Après la sortie de crise dans l’énergie avec un investissement de plus de 7 milliards de francs comoriens et les assises nationales sur l’énergie qui doivent nous diriger vers la transition énergétique, le Président de la République a décidé de faire de l’année 2017, celle des routes. Il ne peut pas y avoir d’émergence dans un pays, si de prime abord les infrastructures de bases ne sont pas à la hauteur des défis fixés. Et le Président de la République l’a parfaitement compris. Les actions prioritaires de l’émergence, consisteront donc, d’abord à avoir une énergie accessible par tous et sur l’ensemble du territoire, reconnecter les villes et villages de nos îles par des routes sécurisées, et nous ouvrir au monde par des ports, aéroports respectant les normes internationales du transport.

Le chantier des routes est donc devenu  une réalité visible par tous. Après les routes de l’aéroport  Moroni-Hahaya et  de Ouani-Bambao Mtsanga qui étaient devenues des fausses sceptiques durant plus de 10 ans et qui ont été faites sur fonds propres de l’État comorien, il y a quelques mois, nous voici en face des grands chantiers du désenclavement des régions rurales, des routes secondaires et des routes circulaires  oubliées depuis plus d’une décennie. A Anjouan nous aurons les routes de Mutsamudu-Sima-Moya, Dindri-Lingoni, Ongojou-Kiyo et la voirie de la cité millénaire de Domoni. A Mohéli, il y aura la route de Fomboni-Miringoni. A Ngazidja, nous aurons la route de la cité balnéaire Hahaya-Mitsamiouli, la route du Sud Moroni-Foumbouni et comme sur les images la route de Oichili-Dimani.  

Le Secrétaire d’État chargé des routes, accompagné du Cabinet du Président de la République sont partis dans une campagne du sensibilisation et d’information concernant le projet dans la région.

« J’attends une mobilisation et un accompagnement de la population de cette région. Il n’est pas possible en effet de réaliser un tel projet sans que cela  ne puisse pas gêner quelques personnes. Mais je souhaite que l’intérêt général prenne le dessus sur les individus et je suis sûr que la population de cette région le comprend. C’est un chantier de 14 mois. Mais j’espère que la société SOGEA qui a eu le marché fera de son mieux pour nous livrer la route plutôt que prévu » a dit le Secrétaire D’État chargé de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme Mr Mmadi Kapachia.

« Ce pays avait perdu espoir et incontestablement l’espoir renait grâce aux efforts du Président Azali Assoumani, nouvellement élu. Ses actions nous permettent aujourd’hui de rêver d’un avenir meilleur. Et considérant ce que nous voyons de positif,  nous ne pouvons que soutenir et nous mettre aux cotés du Président Azali et son Gouvernement pour aller de l’avant, au nom de l’intérêt supérieur de ce pays. Les comoriens se remettent à rêver et nous osons espérer que ce rêve, nous le réaliserons avec un président qui a  cette volonté de changer notre pays. Les jalonnements de l’émergence sont visibles et la région de Oichili salue ces initiatives concrètes » a dit le Prince Achrafi Ben Said Hachim natif de la région et leader du parti Cadim.

Mohamed Abdou Mbechezi 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*