Adjali Assoumani ,le peureux de Bob Denard, son mépris pour les Comores  ne date pas d’aujourd’hui

Opinion libre:

Comme disait  Said Ali Kemal à l’époque de l’opération « Drimu » d’Azali en 1999,  «  Dans un pays de droit et de justice, Azali serait fait passer dans un cour martial pour trahison de sa patrie, et il passerait le reste de sa vie en prison ».

Et aujourdhui, C’est n’est pas étonnant si l’inculte multirécidiviste  Azali prend une décision aussi calamiteuse qu’indigne d’un chef d’état mal intensionnel et sans état d’âme pour le bien de son pays et de son peuple,  uniquement pour son intérêt personnel, celui de bien remplir sa poche et de sa pathétique entourage.

Ce guignol de président, connu de son passé sombre et funeste ( ça doit vous rappeler quelques choses ces dates 1992,1995 , 1999 et 2016 ) n’a jamais eu la moindre sympathie pour son pays, il se prend pour  le «  Bokassa Comorien », le nègre centre africain qui voulait se faire empereur  et qui a fini par bouffer de la poussière, en laissant derrière lui que des sombres pathétiques souvenirs.

Dans cette situation de conflits  et crises diplomatiques qui frappe le moyen orient, en particulier , l’Arabie Saoudite et le Qatar, deux pays arabes , frères et amis ,   voilà ce qu’il devrait dire à Qatar et Arabie Saoudite s’il était vraiment un président patriote qui porte sa patrie dans son cœur et non un abruti du village animé par l’argent facile :« Les Comores sont un pays pauvres qui ne voudrait pencher pour aucun des deux pays au détriment de l’autre. Rendez- nous le service de ne pas nous demander de choisir, et faites en sorte de vous réconcilier au nom des intérêts de la grande Oumma islamique, sans avoir à exploiter notre pauvreté , en nous imposant des diktats ». Le guignol de président, accablé d’insuffisances mentales, au lieu cela, il a encore fait preuve de sa violence légendaire et de sa brutalité historique : il a rompu les relations diplomatiques entre les Comores et le Qatar, sans tenir compte de la sensibilité des Comoriens sur la question.

Heureusement que l’état de Qatar a vite compris la sympathie que lui accorde le peuple comorien dans sa majorité, vu les manifestations  dénonçant la débauche d’ Azali . Mais ce qui est pathétique en plus et en quelque sorte, l’ironie du sort de cette  tragi-comédie, Azali et sa horde de voyous n’ont même pas eu le courage  d’envoyer le billet à ses diplomates affectés à Qatar pour les faire rapatrier, il a fallu que l’état de Qatar dans sa dignité, prenne en charge nos diplomates, en payant leurs billets  en autocar vers Koweït.

Alors, peuple comorien ne vous prenez pas pour des idiots, si Azali a rompu nos relations avec Qatar c’est uniquement pour sauvegarder  ses intérêts personnels auprès de l’Arabie Saoudite tels les mallettes des pétrodollars, tout  comme celui qu’il a reçu dernièrement pour l’intérêt des pèlerins comoriens mais  qu’il a gardé seul ,et en  obligeant  à tous comoriens voulant aller faire le pèlerinage de payer un millions de francs comoriens , attention ce Azali , sa femme son entourage , ce sont que des voyous sanguinaires .
Mais , Tout ce que le peuple comorien, dans son profond désespoir, lui souhaite avec sa horde de voyous voulant s’enrichir à la vitesse de la lumière, c’est de vivre dans le malheur avec tout cet argent mal acquis sur le dos des comoriens, car son idiotie s’est révélée quand le président français Macron a dit que le « Kwassa kwassa pèche peu aux Comores » , et que lui dans sa pathétique réaction n’a rien trouvé d’impressionnant  que de dire au peuple comorien que le président français l’a appelé  et qu’il est fier d’être appelé par Macron , pauvre con, ta fin tragique est proche , et plus tragique que celle de Mohamed Taki Abdulkarim.

Allah Akba , Allah Akbar , Allah Akbar, que Dieu exauce le vœux du peuple comoriens , dans ce mois sacré de Ramadan, inchallah.
Ben Ahmed , Moroni , jeune révolté.

 

A voir aussi:

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*