En ce moment

Adresse à la Nation du chef de l’Etat sur la Conférence de Paris

Comoriennes, Comoriens, Mes Chers Compatriotes,

 

J’ai souhaité m’adresser à vous, aujourd’hui, mes Chers Compatriotes, à l’issue de la Conférence des Partenaires au Développement des Comores (CPAD), qui s’est tenue à Paris, les 2 et 3 décembre 2019, au siège de la Banque Mondiale, sous le parrainage de la France, pour vous faire le point sur le déroulement de cet évènement important, pour l’avenir de notre pays.

 

Je peux, d’ores et déjà et sans faute modestie, vous dire, Mesdames et Messieurs, que cette Conférence a été une réussite et que ses retombées ont été au-delà de nos attentes.

 

En effet, nous avons réussi le pari de mobiliser des fonds qui avoisinent le triple de notre produit intérieur brut.

 

Mais au delà de l’aspect purement financier de cette Conférence, nous avons su obtenir la confiance et l’intérêt de la Communauté Internationale sur notre vision de l’émergence, ce qui constitue le plus grand succès, de ce rendez-vous de Paris.

 

La CPAD a été l’occasion d’intenses échanges entre nous et les partenaires bilatéraux et multilatéraux ainsi qu’avec les représentants du Secteur privé, sur les opportunités d’investissement et le Plan Comores Emergentes.

 

Notre Conférence a été couronnée par un engagement financier ferme de la part des partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont montré leur disponibilité à soutenir le programme de développement des Comores à hauteur de 1,6 milliards de dollars.

 

 

Toutefois, c’est du secteur privé que les résultats ont été les plus significatifs, étant donné que les acteurs de ce secteur se sont également engagés à investir dans notre pays, le montant conséquent de plus de 2,7 milliards de dollars, pour la mise en œuvre du Plan Comores Emergentes.

 

Ainsi, au total, la CPAD a permis de mobiliser plus de 4,3 milliards de dollars pour le financement du Plan Comores Emergentes.

 

 

Mes Chers Compatriotes,

 

A Paris, nous avons plaidé pour le Plan Comores Emergentes ; nos cadres et nos techniciens ont brillamment défendu nos projets phares, nos projets structurants et nos projets sectoriels prioritaires.

 

Nous avons aussi défendu une vision d’émergence qui témoigne de notre détermination à changer radicalement la structure de notre économie, en misant sur une croissance économique de près de 8%.

 

Les investissements prioritaires présentés lors de cette assise, touchent les secteurs générateurs d’emplois et de revenus pour un grand nombre de Comoriennes et de Comoriens.

 

Il s’agit notamment du tourisme, de l’économie bleue, de l’agriculture, de l’agro-industrie et des services financiers.

 

A titre d’illustration, les investissements prévus dans les infrastructures de transport visant à désenclaver des zones agricoles à fort potentiel, permettraient à un plus grand nombre de paysans d’accéder aux marchés.

 

D’ailleurs, nous allons, demain, montrer l’exemple en inaugurant la route Dindri-Lingoni à Anjouan.

Mesdames et Messieurs,

 

Nous n’avons désormais plus de temps à perdre. Nous devons tout de suite nous mettre à la tâche. L’urgence est d’investir dans le développement humain, en améliorant la qualité des services d’éducation, la formation professionnelle et la santé.

 

Nous devrons tout mettre en œuvre pour mettre fin à la malnutrition, en augmentant l’accès à l’eau potable, et en soutenant les couches les plus vulnérables, à travers notre programme de couverture médicale généralisée.

 

Cependant, cette volonté politique clairement affichée ne deviendra une réalité que si, tous ensemble, comme un seul Homme, nous veillons à la bonne gestion des finances publiques, œuvrons pour consolider la bonne gouvernance et nous et mettons en tout en œuvre pour mener de profondes réformes dans tous les secteurs du domaine public, avec la ferme volonté de lutter contre la corruption qui gangrène l’Administration.

 

Ainsi, en ce moment solennel, je tiens à exprimer mes sincères remerciements à l’endroit de nos principaux partenaires, le PNUD, la Banque Mondiale et la France, qui nous ont accompagné tout au long de la préparation et l’organisation de cette Conférence.

 

Mes remerciements vont aussi et tout particulièrement au Président français, Monsieur Emmanuel Macron, qui a bien voulu accueillir et parrainer cette Conférence, mais aussi mobiliser les partenaires européens à prendre l’exemple de la France, en multipliant par dix leur soutien financier.

 

 

 

 

Je remercie, en outre, tous les autres pays, les Organisations et les investisseurs nationaux et étrangers qui ont participé à cette Conférence et dont beaucoup d’entre eux, ont pris des engagements financiers ou autres, en faveur de notre pays.

Sachez, Mesdames et Messieurs que notre Plan d’émergence a été hautement salué par nos partenaires.

 

Je citerai en exemple le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères de la France, Monsieur Jean-Yves le DRIAN, qui a souligné, à juste titre, dans son allocution d’ouverture de la Conférence que, je cite : « le décollage économique et le développement des Comores sont absolument nécessaires. Aujourd’hui, grâce au plan que vous avez élaboré, un chemin très crédible se dessine pour y parvenir… ».

 

Je citerai aussi Le Ministre Marocain des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Monsieur Nasser BOURITA, qui, accompagné d’une forte délégation de haut niveau à la CPAD, a évoqué un proverbe comorien qui dit, je cite : « clamer que le chemin est long ne le raccourcit pas. Commencer par faire un pas en avant c’est déjà le raccourcir ».

 

Je ne manquerai pas non plus de citer Les Émirats Arabes Unis, représentés à cette Conférence par la Ministre d’Etat Dr Maitha Bint Salem Al Shamsi, qui ont cru à notre Plan d’émergence et qui se sont engagés, avec le Fonds d’Abu Dhabi, à accompagner le Gouvernement Comorien dans son développement.

 

 

 

Mes Chers Compatriotes,

 

Je vous ai promis de défendre, à Paris, les projets qui vous tiennent à cœur. Les projets phares que sont le nouveau pôle touristique de l’Océan Indien, le transport maritime pour unir les îles par la mer, le Centre Hospitalier d’El Maarouf, la boucle énergétique, le Quartier Administratif Smart City.

 

Nous l’avons fait, ces projets ont retenu l’attention des pays amis et des investisseurs privés.

 

Les six projets structurants, que sont les infrastructures portuaires compétitives, Moroni Finance City, une urbanisation repensée, les routes catalyseurs de l’émergence, la Promotion et le développement du secteur agricole, la Gestion intégrée des déchets en Union des Comores, ont également obtenu les financements escomptés.

 

D’ici une semaine, je recevrai le rapport détaillé de la Conférence. Comme je vous l’ai promis, j’organiserai des tournées dans les îles pour vous restituer le bilan de cette Conférence, car votre adhésion totale à notre vision de l’avenir a été le catalyseur de ce dynamisme collectif qui a permis le succès de cette assise.

 

Ce succès, Mesdames et Messieurs, on le doit aussi et surtout au Comité technique et scientifique, composé de vos dignes fils et filles, qui ont réalisé un excellent travail.

 

Nous devons être fiers de ces ressources humaines locales car c’est leur travail qui a été acclamé à Paris et dont nous espérons récolter les fruits, dans les jours, semaines et mois à venir.

 

Je vous remercie.

1 commentaire sur Adresse à la Nation du chef de l’Etat sur la Conférence de Paris

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*