Affaire lycée de Moroni : Le proviseur Msa Hadji a rendu sa démission

Une semaine après les échauffourées du lycée Said Mohamed de Moroni, le proviseur de l’établissement n’avale pas les réprobations tenues à son égard. En réponse, il démissionne de son poste pour, dit-il, défendre sa personnalité.

Une réaction rarissime dans une république où les gens se bousculent dans les couloirs pour obtenir des postes. Accusé à tort ou à raison d’être le responsable des incidents survenus au lycée de Moroni lundi 20 février, le proviseur dudit lycée a décidé de rendre le tablier.

« Les propos tenus à mon égard par le vice-président en charge de l’énergie et le ministre de l’intérieur dans les ondes radiophoniques nationales et internationales, relayés dans les réseaux sociaux ont interpellé ma conscience et ont guidé mon choix à prendre cette décision pour défendre ma personnalité », lit-on dans sa lettre de démission qu’il a adressée au commissaire à l’éducation de Ngazidja, lundi dernier.

Le matin du lundi 20 janvier, des échauffourées ont éclatés entre élèves du lycée Said Mohamed Cheikh et force de l’ordre, faisant 7 blessés, dont un par balle (un élève). C’est une histoire d’un trac d’électricité au sein de l’établissement public qui est à l’origine de cet incident. Le proviseur du lycée a été arrêté l’avant-veille, du matin à l’après-midi par la police nationale.

Il aurait accepté le principe de payer l’amende de 800 mille francs bien que le trac, toujours selon nos informations, aurait eu lieu bien avant qu’il arrive au poste n juin 2016. A la suite des événements du lundi 20, le vice-président en charge de l’énergie et le ministre de l’intérieur n’ont pas ménagé celui qui, une semaine après, décide de « soumettre [sa] démission aux fonctions de proviseur du lycée Said Mohamed Cheikh. Le désormais ancien proviseur a promis de nous livrer plus de détails sur sa décision dans nos prochaines éditions.

Toufé Maech/LGDC

1 commentaire sur Affaire lycée de Moroni : Le proviseur Msa Hadji a rendu sa démission

  1. Bravo monsieur! Je ne vous connais pas mais je pense que vous avez agi avec courage et honnêteté. C’est un acte digne d’un homme responsable et réfléchi. J’estime que même s’il y a trac électrique, la façon dont les autorités agissent dans ce pays montre un certain amateurisme et une incapacité à gérer le pays de façon sereine et responsable. Actuellement dans notre pays j’ai l’impression que nous sommes gouvernés par des agités permanents qui passent leur temps à mettre en place des spectacles. Nous sommes atteints par le mal de la société du spectacle de Chomski et nous ne tirons aucune leçon du passé. Peut-être que certaines personnes souffrent d’amnésie. En tout cas il y a quelques chose d’inquiétant et je suis très perplexe.Il suffit de regarder les différentes délégations qui défilent à Beit-salam c’est comme pendant la période du séparatisme à Anjouan. Tous les menteurs sont allés rendre visite les « autorités » de l’époque. Et tout ça pour nous détruire davantage. Quel pauvre pays !
    Courage monsieur.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*