Affaire Roukkayat Mohamed : l’assassin enfin appréhendé

L’assassin de la petite Roukkaiyat Mohamed a fini par se dénoncer. Il est depuis mercredi, en fin de matinée entre les mains de la gendarmerie et transféré à la maison d’arrêt de Koki.


Le présumé assassin s’appelle Bachir Warba. Il est de Hombo, tout comme la petite et il a avoué son crime aux riverains, puis selon de sources proches de l’enquête, reconnu les faits aux gendarmes. Comme ça naturellement. Comme quoi… un crime, ne reste pas longtemps impuni.

Selon des riverains que Comores-info a pu joindre ce matin, décrivent Bachir comme un personnage complexe, qui a déjà trempé dans un meurtre familial pour une question de terrain. Enfermé à Koki pour le meurtre de son frère, il a pu s’évader de la maison d’arrêt pour Mayotte avant de revenir quelques mois après dans l’impunité totale. « Blanchi par le temps », comme cela est souvent dénoncé par moquerie à Mutsamudu quand il s’agit d’un pareil cas.


Tantôt docker, tantôt matelot, Bachir est connu à Hombo, comme quelqu’un de tempérament imprévisible, solitaire et violent. Selon des informations toujours recueillies auprès des riverains qui ont été témoins de ses révélations lorsqu’il a fini par craquer, il aurait dit avoir gardé la petite fille quatre jours durant sans manger, ni boire. Affolé par la pression de la rue, c’est à ce moment-là qu’il décide de se débarrasser la fille après l’avoir sauvagement assassinée. On ne saura pas plus. Il faudra attendre la déclaration du procureur pour en savoir plus.

Un début de fin d’un crime abominable, qui a tenu en haleine tout un pays en fin de mois de ramadan et qui va peut-être lever ses mystères tout seul après une enquête bâclée et infructueuse.

KAY, Comores infos 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*