En ce moment

Aïd-el-kabir : Le Grand mufti a appelé les Comoriens à préserver la paix

Le chef de l’Etat a dirigé la prière de l’Aïd-el-kabir à la grande mosquée d’Al-Qasimi, à Moroni.

Une prière qui a été effectuée, dans le respect des mesures barrières et de protection contre la Covid-19. Mais l’on soulignera surtout la gaieté et la joie des comoriens qui Contrairement à l’Aïd-el-fitr dont la prière a était faite à la maison, viennent d’effectuer la prière de l’Aid El-kabir ensemble dans les mosquées.

Après la prière et les deux prêches du prédicateur de la grande mosquée, le grand mufti a félicité les Comoriens d’avoir effectué la prière dans la paix, la stabilité et la convivialité. « C’est une grande satisfaction de se retrouver et faire la prière ensemble après la crise qui a secoué le pays et qui continue de sévir dans le monde entier. C’est une bénédiction. Et chaque musulman se doit de louer la puissance d’Allah de lui avoir laissé la vie sauve pour être ici aujourd’hui et faire cette prière », a déclaré Aboubacar Saïd Abdillah Djamalillail évoquant trois bénédictions louables pour un humain : « être musulman, en bonne santé et vivre dans la paix ».

Le grand mufti a beaucoup insisté sur la paix « une grande valeur de la société comorienne ». « Le Comoriens vivait dans une maison en paille avec une porte faite avec des feuilles de Cocotier (Vubao, ndlr), il pourrait avoir de l’or à l’intérieur, mais était sûr de vivre dans la paix, sans aucune crainte, ni de voleur, ni d’assassin », a-t-il rappelé appelant les Comoriens à préserver la paix « seule valeur, sans laquelle aucun développement ne sera observé ». Il citera des pays riches, avec des grandes réserves de pétrole, des pays qui vivaient paisiblement, mais qui sont actuellement chamboulés par les guerres. « Ne soyons pas comme eux, protégeons notre richesse, c’est un combat pour nous tous, ensemble nous réussirons », a-t-il précisé.

Nba/ Alwatwan

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*