Aidons au rétablissement d’Azali, mais cherchons à préserver la continuité de l’Etat

Opinion libre : Désormais, on parle du Président AZALI au passé; il est donc urgent de chercher à assurer la continuité de l’État conformément à la constitution de 2001, relatif aux accords de Fomboni.
Il est clair pour tout réaliste qu’AZALI a cessé d’être à la Haute fonction de l’Etat; il est malade et pour de vrai.
Le cerveau est atteint, il a perdu momentanément l’usage de la parole; le siège de la conscience a failli; heureusement, même tardivement, la famille et les proches ont compris.
Selon les dernières nouvelles à ma possession, dans quelques heures, l’ancien Président AZALI s’envole pour le Maroc.

Il ne faut pas faire trop d’amalgames, Messieurs de l’opposition. Nous sommes dans les temps et le Vice Président DJAANFAR se doit de revenir terminer intégralement le mandat et passer le flambeau le 26 Mai 2021 à Anjouan.
Les députés doivent jouer le rôle de législateur qui est le leur pour favoriser la transition démocratique et mettre officiellement fin à la bêtise folle d’AZALI.
Le Médecin d’AZALI, sous peine de poursuites, a l’obligation morale et professionnelle de tenir informer la population de l’évolution d’AZALI au quotidien.
Il serait de son intérêt et de l’intérêt du peuple à communiquer le bulletin de santé de l’ancien Président. Il pourrait bénéficier des circonstances atténuantes puisque nous estimons qu’il était soumis à la pression du pouvoir.
La résistance contre la dictature a gagné.

BEN ALI.

1 commentaire sur Aidons au rétablissement d’Azali, mais cherchons à préserver la continuité de l’Etat

  1. quîl creve et aille en enfer ce batard maudit et fou de président , inchallah bientot les comores sera en paix juste une question de temps selon l’avertissement de Dieu .

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*