Amir : « Djoudja peut-être titulaire chez les Coelacanthes »

Vous avez dit être fier de la prestation des Coelacanthes locaux. Mais quel compartiment vous a le plus séduit au cours du match de dimanche?
Personnellement, l’attaquant Djoudja m’a impressionné. Sa générosité dans le jeu est exceptionnelle. Il me le botte-chauffe dans comme on dit. Djoudja va au charbon. Il décroche bien et à un bon timing. Je ne le connaissais pas du tout, mais j’avoue qu’il mérite son poste d’attaquant de pointe.
 
Je pense que Djoudja pourrait être titulaire chez les Coelacanthes. Il a des bonnes qualités et aide beaucoup défensivement l’équipe. Je dirais que la ligne d’attaque a été créative et active. Sinon, la défense aussi a été plus au rendez-vous surtout dans les duels aériens. De ce côté-là, elle est irréprochable avec, en particulier, le jeune Habib Youssouf Deco, très combatif.
 
Avec l’image que vous avez des Coelacanthes locaux, que conseillerez-vous aux jeunes footballeurs locaux?
Je leur dirais de continuer à travailler. Seul le travail paye. Faouz n’a jamais été formé dans un centre professionnel alors qu’il est dans la titularisation chez les Coelacanthes. C’est un joueur rigoureux, assidu et combatif dans son jeu. Ce n’est pas pour rien qu’il est le capitaine chez les locaux. C’est l’exemple à suivre. Si je les connaissais plus, je donnerais ma propre opinion.
 
Mais je n’ai jamais eu l’opportunité de suivre la D1 comorienne. Sinon, on pourrait détecter des pépites dans toutes les îles et au niveau de toutes les divisions. Si les moyens le permettaient, je proposerais des regroupements d’une semaine tous les mois. Je pense que ma complémentarité avec Mohamed Chamité peut être en adéquation. Et on pouvait espérer une équipe encore plus compétitive deux ans plus tard.   

Eliedjouma 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*