Anissi Chamsidine en conférence de presse : Le gouverneur d’Anjouan met les points sur les « i »

Mutsamudu, Alors que les journalistes ont tenté par tous les moyens de lui faire cracher le morceau, le gouverneur d’Anjouan est resté serein lors de la conférence de presse qu’il a organisée à Dar Nadja. Pendent que sa décision de rompre le monopole sur le riz ordinaire est considéré à Moroni comme un acte « séparatiste », il a martelé sans répit qu’il n’est pas séparatiste. Devant les journalistes, il a aussi évoqué ses relations avec le chef de l’Etat.

Radio Océan indien, la Gazette des Comores, ORTC, RTN, Albalad, BRTV, toute la presse nationale était présents à Dar Nadja ce lundi après-midi pour la tenue de la très attendue conférence de presse de l’Homme fort de l’île. Durant 1h 45mn, le Gouverneur Anissi a répondu à une multitude de questions relatives à l’actualité du moment.« L’inégalité des chances entre l’enfant de Ndzouani et ceux des autres Iles m’oblige à crier. Pour ne pas citer que cela, je vous demande une chose : est-il normal de qualifier Anissi Chamsidine de séparatiste, lui qui respecte la constitution ?», se demande le gouverneur d’Anjouan. Et tout au long de cette rencontre, le gouverneur a joué sur des métaphores. Au sujet du ramassage des armes, Anissi estime que « les armes se sont éparpillées dans les autres Iles. Cela veut dire que les armes sont partout, et à Ngazidja et à Mwali».Il est revenu sur l’épineuse question de la suppression du monopole sur le riz ordinaire. Et le gouverneur de dire que «ONICOR n’a pas le poids pour faire face à l’autosuffisance de cette denrée de première nécessité. L’opération magouilleuse que continue à réaliser ONICOR, prendra fin dès le débarquement du riz, dont j’ai donné des licences d’importation. Je rassure les Anjouanais et les comoriens qu’il y aura un PNDDR bis, mais…»Par rapport à l’opération Riyal, suite aux accusations des organisateurs selon lesquelles Anjouan a refusé de verser les fonds dans le compte commun de l’opération, le Gouverneur a ricané avant de s’expliquer. « Cet argent n’est pas pour Anissi Chamsidine. C’est l’argent du peuple vulnérable. D’ailleurs, les collecteurs de ces fonds sont impatients de voir la mise en marche du projet auquel sont destinés ces collectes », a t-il souligné avant d’inviter les organisateurs « de venir récupérer eux-mêmes cet argent, officiellement, devant les Anjouanais ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Quant à ses relations avec l’ancien président Sambi, il rappelle qu’il s’agit « d’une relation de longue date… ». Répondant aux détracteurs de son directeur de cabinet, « ceux qui veulent que je chasse Dr Sounhadj de mon camp, sont mal placés. Je suis un élu et c’est moi qui ai nommé mon cabinet, et c’est encore moi qui saurai quand je dois mettre fin à leur fonction ». Le gouverneur termine son intervention en concluant que « je ne suis pas séparatiste et je n’ai aucun problème avec Dr Ikililou».

Nabil Jaffar (HZK-Presse)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*