Anjouan transformée en zone d’illégalité

Opinion libre: AZALI a un problème avec Anjouan. ANISSI CHAMSIDINE également. En pleine croisade contre l’île d’Anjouan, AZALI a commené à tirer sur les manifestants pacifiques. ANISSI CHAMSIDINE est son complice le plus actif dans cette persécution contre une île déguisée à un règlement de comptes contre ABDALLAH SAMBI. Ce dernier gène par sa popularité; il avait fait huer AZALI, son prédecesseur en 2006 qui avait laissé à la trésorerie publique un peu moins de mille euros. C’est également ce faiseur de rois qui avait fait élire le Gouverneur SALAMI entrainant la chute d’ANISSI CHAMSIDINE qui avait cru que la puissance militaire et d’argent pourraient influencer la détermination légendaire des anjouanais sur le suffrage des urnes en sa faveur. Le tsunami électorale sous la dynamique de SAMBI pulvérisa tout; même un troisième tour fabriqué.

La mise en scène de cette foule abstraite à Missiri est une spécialité de la dictature qui croit tromper une popultion qui la trompe, genre: » Ounihada tsiouhada ». Passons.
Sur le fond, force est de constater le manque de vision de l’enfant de Chitsangacheli est doublé d’une haine qui serait une obsession pour son auteur. ANISSI est fini et semble scellé son destin à celui du dernier despote que connaitra Incha Allah notre pays dans une alliance trompeuse CRC/SOMA.
Faire un commentaire sur un discours d’arrogance notoire d’AZALI et KIKI serait se repéter totologiquement. Je retiens une chose: Anjouan ne se laissera pas marcher sur les pieds. Et comme l’avait si bien dit un jour un « dialhomme », et cela à juste titre, Anjouan n’aime pas la guerre mais ne la craind pas.
AZALI a décidé le pire; il a même signifié à la Communauté Internationale qu’il se trompe de pays pour sa médiation; qu’elle ferait mieux d’encourager sa marche vers le chaos.

La minorité pro AZALI d’Anjouan brille par leurs rivalités intestines mais ont un dénominateur commun: tous des arrivistes corrompus arrivés au crépuscule de leur vie politique.
La victoire est du côté du peuple et vive la résistance!

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*