Arrivée de Tiken Jah Fakoly aux Comores: Tiken Jah accueilli en grande pompe

comores-actuTiken Jah Fakoly est arrivé à Moroni ce jeudi et a été accueilli triomphalement par une foule en transe. Il promet une bonne ambiance.

Le reggaeman ivoirien, Tiken Jah Fakoly est arrivé ce jeudi à Moroni vers 12H. Accompagné de ses 15 musiciens, Tiken Jah Fakoly est accueilli triomphalement. Du 17 au 21 Janvier, la star ivoirienne va passer une semaine de solidarité à Moroni et poursuivre la 2ème édition de l’Educathon. Et cette initiative rentre dans le cadre de son association « Un concert, une école ».

« J’ai été accueilli à l’africaine, bien accueilli et je suis heureux et honoré de cet accueil. Un artiste ne peut pas avoir plus que ça », déclare Tiken Jah Fakoly. Cette tournée consiste principalement à sensibiliser et à aider les élèves et les enfants sur l’éducation. « En ce moment, c’est spécial car je suis en train de préparer mon nouvel album mais quand j’ai été approché par l’association Maeecha, je n’ai pas hésité. Je ne pouvais pas rater ça car l’éducation est synonyme de développement », poursuit-il.

« Si la majorité des gens va à l’école, les gens ne voterons pas pour des Tee-Shirt ou bien des billets de banque. L’éducation va permettre à nos populations d’arriver à ce niveau de compréhension et de développement. C’est mon combat et ma mission », lance Tiken Jah Fakoly. Pour la tenue de ce concert de solidarité, Tiken Jah a précisé que « l’association s’est battu jusqu’au bout pour l’avoir ».

Dans son combat, ce reggaeman ivoirien se bat pour retrouver son Afrique. À travers son combat, il incité à la génération de se réveiller pour le développement de leur continent. « La génération doit jouer son rôle ainsi que les gouvernants », avance-t-il. À son tour, le directeur général de l’association Maeecha n’a pas pu cacher sa joie par l’arrivée de Tiken aux Comores.

« L’Educathon est un évènement important pour nous car ça va nous permettre de mobiliser un grand public intérieur et extérieur pour l’éducation », souligne Nasser Assoumani, le directeur général de l’association Maeecha. Il ajoute que « c’est un outil pour que chacun apporte sa contribution pour l’éducation ». Le directeur de cette association s’excuse pour la suite du programme. « Tiken ne peut pas aller à Anjouan car il y avait eu des changements sur les vols de Précision Air ». Pour la suite, Tiken promet une bonne ambiance.

Mohamed Youssouf

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*