Assassinée durant sa lune de miel en Afrique : le tueur reconnu coupable

19 novembre 2012

Assassinée durant sa lune de miel en Afrique : le tueur reconnu coupable

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Xolile Mngeni, auteur du coup de feu qui a coûté la vie à une jeune Suédoise d’origine indienne durant son voyage de noces en Afrique du Sud en 2010, au tribunal de cape Town, le 19 novembre 2012 ©AFP

LE CAP (AFP) – (AFP)

L’auteur du
coup de feu qui a coûté la vie à une jeune
Suédoise d’origine indienne Anni Dewani durant son
voyage de noces au Cap (sud) en 2010 a été reconnu
coupable lundi de meurtre, un crime qui aurait été
commandité par le mari de la victime, selon la justice.

Xolile Mngeni, 25 ans, troisième Sud-Africain jugé
dans cette affaire qui passionne l’Afrique du Sud, a
été reconnu coupable du meurtre de la jeune femme,
de vol avec circonstances aggravées et de possession
illégale d’arme à feu.

Sa peine sera prononcée ultérieurement par le
tribunal du Cap où se tient le procès, comme le
veut la procédure sud-africaine.

L’accusé plaidait non coupable bien qu’il ait dans un
premier temps avoué avoir été présent
sur les lieux du meurtre et reconnu entre autres que
c’étaient bien ses empreintes digitales qu’on avait
retrouvées sur la voiture impliquée dans le meurtre.

Sa défense a affirmé au procès que ses aveux
avaient été extorqués par la brutalité
lors de l’interrogatoire de police, réfuté les
témoignages le désignant comme le tireur et
soutenu qu’il avait passé la nuit du meurtre, le 13
novembre 2010, avec sa petite amie.

Le juge Robert Henney a cependant pointé de nombreuses
contradictions et qualifié les arguments de la
défense comme « inconsistants et invraisemblables ».

Le juge ne s’est pas prononcé sur le rôle ou la
culpabilité de Shrien Dewani, le mari de la victime, de
nationalité britannique mais d’origine indienne comme
sa femme.

Le parquet sud-africain s’efforce d’obtenir son extradition.Elle le soupçonne d’avoir payé 15.000 rands (1.700
euros) pour se débarasser de sa jeune épouse.

Le meurtre avait eu lieu à un carrefour proche de la
township noire de Gugulethu dans la banlieue du Cap, alors
que le chauffeur qui conduisait le couple s’arrêtait
à une intersection.Anni Dewani a été
tuée d’un coup de fusil tiré à bout portant.

Le chauffeur du taxi, Zola
Tongo, condamné à 18 ans de réclusion et son
co-accusé Mziwamadoda Qwabe, qui purge une peine de 25
ans, avaient désigné M. Mngeni comme celui qui
avait appuyé sur la détente.

Xolile n’avait pu être jugé en même temps
qu’eux car il était gravement malade, atteint d’une
tumeur au cerveau.

Ce drame avait fait la une des médias en Afrique du Sud,
pays qui connaît un taux de criminalité
élevé avec en moyenne d’un peu moins de 43
homicides par jour, selon les dernières statistiques officielles.

Les touristes en sont rarement les victimes, les crimes
violents se concentrant surtout dans les zones les plus
déshéritées, notamment certaines townships noires.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*