Assises nationales / Azali Assoumani: « Les assises sont nationales mais pas insulaires »

A l’issue de la rencontre hier jeudi entre les maires et le président de la république, ce dernier a pris un moment pour parler des Assises nationales. Le chef de l’Etat a déclaré que les assises sont nationales mais pas insulaires.

Le président de la république a encore une fois parlé des Assises nationales sur le bilan des 42 ans d’indépendance. Lors de sa rencontre avec les maires des Comores, le chef de l’Etat a tenu à éclaircir certains points sur les journées nationales qui seront organisées d’ici la fin de l’année pour faire le bilan des 42 années d’indépendance. En premier, il s’est attaqué à l’idée de faire des assises insulaires à Anjouan.

« Faire des assises insulaires à Anjouan, c’est un grave erreur. C’est la ligne à ne plus dépasser », prévient le président Azali Assoumani. Le chef de l’Etat a montré que les problèmes des îles sont aussi une préoccupation de l’Etat central. « Le fait de faire ces assises c’est de permettre de parler en long et en large de ce qui a été bien fait et de ce qui ne l’est pas. Ensemble nous allons voire ce qu’il faut faire et tracer un plan de développement pour un meilleur avenir de notre pays », poursuit-il, avant d’ajouter que « c’est pourquoi j’ai dit que les assises sont des assises nationales mais pas insulaires. Car nous allons parler de tous de nos îles. Les problèmes des îles le sont aussi pour l’Etat. Et c’est pourquoi j’ai sollicité la participation de tout le monde ».

 Ces derniers tems, le président de la république a annoncé qu’il va être sur le terrain pour parler davantage de ces assises. Il ne veut plus que les gens interprètent mal les choses. « Beaucoup se dit. Les gens disent que je vais faire ceci et cela. C’est loin de la réalité. Il y a des personnes qui réfléchissent déjà sur les thèmes à discuter et tout le monde peut apporter sa contribution », dit-il. Le président de la république a appelé aussi les maires à sensibiliser davantage les comoriens sur cet évènement d’envergure nationale dont aucune date officielle n’a encore été fixée.

Mohamed Youssouf / LGDC 

1 commentaire sur Assises nationales / Azali Assoumani: « Les assises sont nationales mais pas insulaires »

  1. Les Comoriens ont droit de savoir si leur président est en bonne santé.
    Dans toutes les démocraties, les citoyens doivent savoir si leur chef est en mesure de conduire les affaires de la nation.car, beaucoup d’entre nous, pensent que le dictateur n’est pas en mesure de gouverner le pays. Car, ses absences sur le terrain et ses voyages à l’étranger laissent penser qu’il n’est pas en bonne santé. Rappelons vous d’un ancien président rehemani.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*