Assises nationales: Est-ce que nous savons réellement ce que nous voulons ?

Je me rappelle bien le moment de la sortie du livre d’Antoy Abdou intitulé:
«LA COUR CONSTITUTIONNELLE À REFORMER DE TOUTE URGENCE » qui a boulversé les esprits des femmes et des hommes du monde politique mais aussi bien du monde judiciaire.

L’ ancien juge constitutionnel de Ndzuani dénonce dans son livre : les défaillances, les dérapages, les dérives, les détournements de fonds, les décisions inadmissibles sur certaines requêtes et le manque de transparence généralisé à la Cour Constitutionnelle ».

Aujourd’hui, certains de ces femmes et hommes boulversés le moment de la sortie de ce livre, n’ont comme argument justificatif de leur retrait au CPAN et le boycott des Assises Nationales que l’absence de cette « machine à broyer » qu’ils condamnaient fermement hier.

L’auteur du livre a même appellé le président Azali Assoumani à procéder à la dissolution de la Cour constitutionnelle afin «de mettre en place des gens plus compétents qui seront élus par des grands électeurs, notamment les députés et les conseillers insulaires».

Est-ce que nous, inclus moi, savons réellement ce que nous voulons ?

Mohamed Abdou Hamadi, un des caciques de la CRC le parti au pouvoir

2 commentaires sur Assises nationales: Est-ce que nous savons réellement ce que nous voulons ?

  1. RIDICULE,DEMANDER QU IL Y AIT UNE COUR CONSTITUTIONNELLE NE VEUT PAS DIRE QU ONT VEUT CEUX CORROMPUS,ALORS POURQUOI IL NE NOMME PAS D AUTRES,POURQUOI NE SUIT-IL PAS LA SUGGESTION D ANTOY POUR REFORMER?

  2. surtout dhoihir dhoulkamal président de la commission parlementaire chargé de faire le FAUT ENQUETTE sur la citoyenneté économique or azali sait trés bien qui a détourné l argent de peuple azali est parti sur l enquette pour faire d image comme il a fait avec soprano

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*