Atelier ONU-COI sur la paix et la sécurité en Indianocéanie

Ebène, 9 Août 2017 – Le Département des Affaires politiques des Nations unies et la Commission de l’océan Indien (COI) ont conjointement organisé un atelier les 8 et 9 août à Ebène (Maurice), sur la paix et la sécurité en Indianocéanie. 

Ouvrant les travaux, Hamada Madi, Secrétaire général de la COI, a rappelé que « l’océan Indien constitue aujourd’hui un immense potentiel de croissance et de développement mais qu’il est aussi un espace instable, difficile à protéger et exposé à de multiples menaces ». Répondant à cette analyse, le Directeur adjoint de la Division Afrique 1 des Nations unies, M. Samba Sane, a souligné que «  la prévention des conflits n’est pas simplement une priorité, elle est LA priorité des Nations unies. C’est pourquoi nous devons rééquilibrer notre approche dans le sens de la paix et de la sécurité et briser le cycle des interventions trop tardives ».

Quant à Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Affaires étrangères mauricien et président en exercice du Conseil de la COI, il a lancé un  « appel à une action urgente pour maintenir la région comme une zone de paix, de tolérance et de développement ».  
Au regard des fragilités particulières de l’Indianocéanie et de ses Etats insulaires ainsi que des intérêts communs aux deux organisations internationales, cette rencontre a permis de poser la première pierre d’un partenariat visant au renforcement par les Nations unies de la capacité de la COI à agir pour la promotion et la consolidation de la paix, de la sécurité et du développement durable. 

Les priorités arrêtées par le partenariat sont la diplomatie préventive et la médiation, la lutte contre le trafic de drogue et le crime transfrontalier, la sécurité maritime et la piraterie, la prévention et la lutte contre le terrorisme, le soutien aux élections et la promotion du rôle des femmes. 

Ce partenariat concret et prometteur sera soumis à l’aval des Etats  membres de la COI et du Secrétaire général des Nations unies et signé par les deux organisations dans un futur proche. 
COI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*