Athletisme: Le bureau exécutif de la Fca présente son bilan

Le bureau exécutif de la Fca

Le bureau exécutif de la Fédération comorienne d’athlétisme – Fca- présente un bilan positif de la saison dernière dimanche dernier à Moroni lors d’une réunion de ses membres. Avant de dresser ce bilan, Hilmy Aboud Saïd, patron de l’athlétisme national tient à féliciter son équipe pour son engagement et sa détermination. Il a également rappelé que la saison athlétique sera relancée le 21 octobre prochain au cours d’une compétition programmée à l’Institut nationale de la jeunesse et des sports. “Une saison vient de s’écouler et la Fédération comorienne d’athlétisme a encore connu une année riche en émotion avec des Jeux de la Cjsoi. Nous avons ouvert notre saison par la participation de Feta Ahamada et Daroueche Maoulida aux Jeux olympiques de Londres avec la victoire au tour préliminaire de Feta“,a-t-il déclaré.

Dans son bilan moral, Hilmy revint sur les exploits de Djamchi Attoumani, Mouhamadi Daou qui ont fait parler des Comores aux Jeux des îles seychellois où ils ont respectivement remporté une médaille d’or au 800m et un argent au 1500m. Avant de citer toutes les compétitions internationales prises part par les athlètes nationaux, il évoque le titre de championne de France de Deuxième division remporté en juillet dernier par Feta. La Gazelle remporte le 100m avec un chrono de 11’’7. La même coureuse et Jannot Bacar représentent en mars dernier les Comores aux Championnats du monde en salle à Istanbul, en Turquie, au 60m et 400m.

Hilmy ne s’est pas passé des formations des officiels notamment cette organisée à Moroni en avril dernier par Vivian Gungaram, expert international mauricien. Depuis l’affiliation des Comores à la Fédération international d’athlétisme association en 1983, “une formation d’officiels techniques en athlétisme n’a jamais été faite aux Comores. Ce stage de Niveau1 d’athlétisme a regroupé vingt et un entraineurs dont huit attestés au Niveau 2“, devait-il rappeler.

En parlant des grandes réalisations de la saison, le patron de l’athlétisme comorien insiste sur l’encadrement des jeunes. Le Kid’s athletics fut un nouveau système de développement de l’athlétisme chez les jeunes scolaires de 7 à 12ans. “Ce nouveau système est le meilleur pour détecter les nouveaux talents. Avec Nouhère Bafakihi, on a fait le tour des établissements scolaires pour organiser des minis tournois dont le but est de recenser les meilleurs. Il faut ensuite pérenniser ces activités dans les îles“, confie Issouf Soilihi, directeur technique national d’athlétisme. “Nous avons un programme bien défini pour cette saison que nous allons essayer de respecter notamment des compétitions pour les jeunes de trois îles“, conclut l’ancien sélection national d’athlétisme.

Eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*