Au cas où les autorités du football décideraient de se séparer du coach des Coelacantes…

Au cas où les autorités du football décideraient de se séparer du coach des Coelacantes comme on le lit ici et là, il faudra alors proposer un haut poste de responsabilités nationales à M. Amir et éviter surtout de le laisser filer. L’une des particularités de ce pays c’est de toujours casser les carrières de ceux qui peuvent precisement lui apporter leur savoir-faire et de négliger en toute chose l’expérience et la compétence comme si les hommes étaient interchangeables ..

Eh bien non ! il y a certes des gens qui parlent bien et qui présentent bien mais qui ne peuvent rien parce qu’ils n’ont pas les connaissances requises ou tout simplement parce qu’ils n’ont pas l’énergie nécessaire pour certaines missions. Il faut donc commencer par préserver nos ressources humaines…Par ailleurs, il faut avoir à l’esprit que tous les talents comoriens d’Europe regardent ce que nous ferons de ce jeune coach qui nous a sortis de la honte permanente.

Ali Moidjié

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*