Aux Comores un prisonnier s’évade depuis l’hôpital El-Maarouf

Dans la nuit de dimanche, un prisonnier s’est évadé depuis l’hôpital El-Maarouf où il était interné depuis quelques jours. La police est sa trousse pour tenter de l’appréhender.

C’est aux environs de 2 heures du matin de ce dimanche que la nouvelle est parvenue à la police nationale. Wirdane Said s’est évadé de l’hôpital El-Maarouf alors qu’il était hospitalisé depuis samedi. Ce prisonnier était transféré à l’hôpital pour des soins et hospitalisé sur recommandation du médecin.

« On ne sait pas par quelle manière ces prisonniers ont pu s’échapper car on avait pris toutes les précautions nécessaires », déclare Djibaba Ahamada M’madi, responsable de la maison d’arrêt de Moroni. Au moment où l’information est arrivée à la police nationale, une patrouille est lancée dans les environs. « On a fouillé partout et même dans les villes proches et on ne l’a pas vu. Mais les recherches continuent », poursuit-il.

Sur place, on n’arrive pas à croire comment le prisonnier et son complice ont pu s’échapper. La Chambre était gardée par des policiers et fermée à clé. Une fenêtre protégée par des cadrans en fer. « Ils ont découpé la grille métallique à l’aide d’une scie à métaux et c’est là qu’ils sont passés tous les deux », précise-t-il.

A en croire les infirmières de l’hôpital, elles sont étonnées de « la ruse » du prisonnier. «Je n’arrive pas à y croire car on n’a entendu aucun bruit. En plus son complice était trop gros pour pouvoir traverser l’endroit. C’est incroyable», lance une infirmière.

Ce prisonnier était arrêté en 2009 pour vol de bijoux. Toutefois, des interrogations se posent. Comment se sont-ils procuré les matériaux pour découper les barres de fer ? Y avait-il d’autres complices ? Et le bruit ?

Mohamed Youssouf

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*