Axe routier Dindri-Lingoni  : Azali a officiellement lancé les travaux

Le chef de l’Etat a lancé officiellement les travaux de construction de l’axe routier Dindri-Lingoni à Ndzuani hier dans l’après-midi dans la localité de Dindri. Cette route, longue de treize kilomètres, est placée sous la responsabilité de la société chinoise China geo-engineering corporation (Cgc) qui s’occupe par ailleurs de l’axe Hahaya-Mitsamihuli.
 
Azali Assoumani, a procédé hier à Ndzuani au lancement des travaux de construction de la route reliant la région du centre de l’île, Cuvette, à celle de l’ouest, Pomoni. Le président de la République, Azali Assoumani, a, à la fin des discours prononcés par plusieurs intervenants, démarré un des excavateurs de la compagnie Cgc, pour symboliser le début des travaux.

 Ces derniers dureront dix-huit mois, à compter du premier octobre dernier. Il faut noter qu’à ce stade, Cgc en est encore à l’installation de ses équipements, dans son dépôt en plein aménagement à Dindri.
Rappelons que ce projet a été financé par le Fonds saoudien pour le développement (Fsd), au même titre que celui concernant le tronçon Hahaya-Mitsamihuli, à hauteur totale de onze milliards sept-cent millions de francs comoriens. Ce tronçon Dindri-Lingoni, moins longue mais “nécessitant beaucoup plus de travail”, coûtera six milliards deux-cent-quatre-vingt millions.  

Coopération fructueuse
Au cours de la cérémonie, la maire de la région, Ladaanti Houmadi, a, dans son intervention, appelé la population locale à redoubler de vigilance en faveur de la préservation de l’environnement, rappelant que cette route traverse une des aires protégées du pays.
La région du lac Dzialandze fait en effet partie du Réseau national des aires protégées. L’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite, Dr Hamad Ben Mohammad Alhadji, rappellera quant à lui les nombreuses réalisations dont ont profité les Comores dans le cadre de la coopération bilatérale, vieille déjà de plusieurs décennies.
L’octroi, la semaine dernière, de bourses à quatorze médecins comoriens pour aller se spécialiser dans des facultés tanzaniennes, en est l’exemple tout récent.

Le vice-président en charge de l’Aménagement du territoire, Moustadroine Abdou, notera de son côté l’utilité de cette nouvelle route. Elle permettra, selon lui, de “faciliter l’acheminement des denrées agricoles” vers les autres régions de l’île, notamment la région de l’ouest. Cuvette est en effet connue pour être en quelque sorte le grenier de l’île.
Enfin le chef de l’Etat louera la coopération fructueuse qu’entretien notre pays avec l’Arabie Saoudite et la République populaire de Chine. Il a longuement parlé de la situation de Ndzuani, disant être “bien conscient de ses problèmes”, et espérant “y revenir avec des entreprises pour résorber le chômage”. Il a par ailleurs appelé à l’apaisement et à la paix, conditions du développement, et a promis de sévir contre toutes velléités séparatistes.  

Sardou Moussa/ Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*