Azali Assoumani, reconnaît-il « un Préfet français à Mayotte »?

​Officiellement on en a parlé d’une éventuelle Coopération Franco-comorienne qui a été l’objet de la rencontre entre les préfets de Mayotte et celui de la Réunion en présence de l’Ambassadeur de France aux Comores et celui de l’Océan Indien. Mais en vérité, il s’agit d’autres choses certainement déplaisant pour l’intérêt souverain des Comores.
Parce que s’il s’agissait d’une Coopération Franco-comorienne, une procédure et des conditions préalables auraient été suivies avant la rencontre avec le Chef de l’État.


Mais tout ce qui est étonnant aucune publication officielle n’a été faite sur le fond de cette rencontre inedite. Comment une telle coopération reste secrète auprès de la population? Il ya lieu de savoir de quel domaine interviendrait cette coopération?

Si nous considérons qu’il s’agit d’une Coopération régionale comme le prétendent certains pourquoi des Préfets notamment celui de Mayotte nommé par la France négocie cela avec un Chef d’État? Un Préfet qui négocie une coopération régionale avec un Chef d’État, où a t-on vu cela ? Quelle légalité à l’égard du droit international a le prefet de Mayotte de mener des négociations avec le Chef d’État comorien?
Il est clair à comprendre que la présence officielle d’un Préfet de Mayotte dans une delegation française accueillie à Beit Salam est un mauvais signe diplomatique qui indique une reconnaissance de Mayotte comme une entité juridique à part entière que les Comores.
En attendant une communiqué officiel suite à cette rencontre pour avoir le contenu des discussion il y a lieu de soulever la coïncidence qu’il ya entre cette rencontre et la tenue des jeux des jeunes de la COI à Madagascar le mois prochain où l’île de Mayotte veut se présenter avec le drapeau français. Yat-il aussi une coïncidence avec la prise en fonction de Hamada Madi Boléro au secrétariat Général de la COI?
On en saura peut-être jamais ce qui est sorti lors de cette rencontre. On sait juste que l’histoire risque de se répéter.  C’est bien dommage!
Jeunesse Mamadou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*