Azali Assoumani s’en prend de nouveau à la communauté internationale

Invité à Domoni Anjouan pour fêter la victoire du Oui au référendum, le président Azali Assoumani a réservé une partie de son discours à la communauté internationale. Pour lui, le référendum n’a pas eu l’adhésion des partenaires et pour cause, la question de Mayotte. « Tout ce que nous avons eu comme problème avec les partenaires par rapport à l’organisation du référendum tire sa source sur notre refus d’accueillir des Comoriens expulsés de chez eux à Mayotte. N’oublions pas que la communauté internationale a estimé que le référendum est un droit régalien lorsqu’on voulait arrêter le référendum de 2009 » a dit Azali Assoumani pour qui le pays se développera sans que la France  interfère. Il insistera sur le fait que le pays n’entend pas battre en retraite s’agissant du territoire national.

3 commentaires sur Azali Assoumani s’en prend de nouveau à la communauté internationale

  1. Tu te mens o toi même , mais il est certain qui tu seras pris au piège par tes propres mensonges et âneries , c’est pas la communauté internationale qui occupe l’ile de Mayotte , mais c’est la France , sauf que tu n’as pas le courage de le dire , quel pauvre idiot de président .

  2. En économie, on dit qu’un être humain doit faire le nécessaire pour satisfaire ses besoins primaires qui sont (se nourrir, se loger, s’habiller) et ces besoins sont loin d’être satisfaits ici à Mayotte pour les comoriens. Je pense qu’ils vont mourir ici un à un. La loi Dieu merci devient de plus en plus dur contre eux. Ils ne sont pas chez eux à Mayotte car ils ne sont pas heureux.Ils sont comme des animaux ici. Mayotte, c’est la France et aucune autre puissance extérieure ne peut décider de qui doit être français et qui ne doit pas.

  3. Foutaise, la communauté internationale, ce n’est pas seulement la France. La question de Mayotte ne concerne que la France et les Comores pas la communauté internationale. Il ne sait pas ce qu’il dit. Cela fait plus de 40ans que les Comoriens savent que ce ne sont pas les élus qui sortiront de la pauvreté mais eux même. C’est pourquoi j’appelle le président de lever enfin le blocage des visas pour permettre à tout un chacun de tenter sa chance car c’est bien les gens qui sont en France qui maintiennent en vie ce pays et pas Azali ou Msadié ou Kiki, ou tout autre politicien passé ou futur. C’est la chose la plus sensée que vous pourrez faire et rien d’autre, bandes d’idiots !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*