Azali continue d’humilier la région de Mbadjini

Opinion: Dans le nouveau gouvernement, on trouve des ministres venus du Hambou, Hamahamet, Mitsamihouli-Mboude, Bambao et Itsandra mais toujours pas de Mbadjini. Dans les deux autres gouvernements nommés depuis 2016, toujours aucune trace d’un ministre venu de la grande région de la grande Comore. Celle-ci doit se contenter des « sous-postes » du genre secrétaire d’Etat avec Djoumoi Said Abdallah avant et Djounaïd aujourd’hui.

Pour confirmer que Azali n’en a que faire de Mbadjini, même les directions des sociétés nationales les plus prisées sont inacceptables pour les wambadjini. Azali n’a jamais nommé ni un ministre ni un directeur général de Mbadjini dans les établissements comme Hydrocarbures, Comores télécoms, Onicor, douanes, Aimpsi depuis son retour. Seul le poste de Belou reste l’arbre qui cache la forêt. D’ailleurs ce dernier ne rend aucun service à sa région. Comment on peut comprendre qu’une ville opposante comme Mbeni a pu avoir en même temps, Chatur, Karihila, Karani, Aboudou Hamadi…pendant qu’une région toute entière qui chante l’émergence est restée et reste toujours à quai ?

A.M

3 commentaires sur Azali continue d’humilier la région de Mbadjini

  1. Ah Mbadjini!
    Et si après Omar Tamou et Said Hassan Said Hachim, il y a personne.
    « Hena mavouwa ya hana ze ntwayi za hayo » à dit un proverbe comorien.
    Depuis que notre pays a mis en place le système de partouze dite la tournante qui à tour de rôle chacun doit allez frapper la petite jusqu’à l’extase, les gens ont perdu la tête.
    En effet, c’est triste que des gens comme l’auteur de ce texte réclame que la petite soit désormais partager par région mais pourquoi pas par famille.
    Un ministre est pour un pays mais pas pour une région.
    Réveillez vous!

  2. Mais c’est normal car mbadjini n’est jamais uni pour quoique ce soit alors stratégiquement il faut séduire des régions où on peut mener un combat étant uni et laisser une région qui se déteste en détestant ses enfants c’est vrai mbadjini est la grande région seulement en quantité mais politiquement parlant elle ne pèse pas
    Je suis de Mbadjini mais je dois reconnaître l’égoïsme qui ne cesse de la miner et tant qu’ils ne se respecteront pas et qu’ils ne s’uniront pas,il ne faut pas s’attendre à ce qu’on les respecte .en fin arrêtons l’esprit partisan regardons qui sont les responsables et de quoi ils sont capables de faire pour le pays indépendamment de leur origine

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*