Azali: « Midekina dans le mouvement Sindekina »

MIDE KINA DANS LE MOUVEMENT SIDEKINA AFFIRME LE CHEF DE LA MAGISTRATURE SUPRÊME

D’abord, il convient indispensable de vous rappeler que lors de son discours d’investiture , Excellence Mr le président Azali Assoumani avait pris l’engagement de pouvoir construire une société équitable et respectueuse de droits de l’homme et de démocratie en amorçant le développement économique et sociale de la nation.Lors de son discours programme, nôtre locataire avait pris l’engagement ((qu’un jeune est synonyme d’un EMPLOIS ))

Force est de constater que depuis son accession à la magistrature suprême du pays, le chef de l’État n’a jamais été en dans un cérémonie officielle avec la jeunesse. C’est dans cette perspective que, le chef de la magistrature suprême à saisi cette occasion judicieuse pour remercier tous d’abord le courage et la détermination des jeunes du mouvement SIDEKINA sans pour autant oublié les jeunes patriotes AZALI.La motivation de ces jeunes qui souhaitent jouer un rôle déterminant dans les assises est une chose qui lui a beaucoup affecté à déclaré le chef de l’État. Tout au long de son discours, le chef de l’État dit vouloir ne pas oublier ses engagements pris vis à vis de la jeunesse dont le slogan est de ((un jeune égal un Emploi )).Sur ce, le chef de l’État dit vouloir lut la lettre et compris le massage adresser,c’est pourquoi ce dernier, il a promis d’agir en urgence pour pouvoir sauver cette jeunesse hanter par le marasme du chômage et de vouloir réduire le taux de ce fléau.

De même, durant son allocution,le président a saisi une fois encore l’opportunité de rappeler combien il attend de la jeunesse dans cette bataille d’études, en déclarant en même temps que l’avenir de la jeunesse reposera sur ceux qui seront choisies pour la représenter dans les assises .

Avant de mettre à terme son déclaration ,le numéro un de beiti-salam à fait valoir que ce mouvement SIDEKINA doit multiplier les rencontres afin de pouvoir faire comprendre leurs con – frères Anjouanais, Mohelienset grands comoriens combien ces assises sont primordiales ou indispensables pour l’avenir du pays.

Par Daoud Ferdinand

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*