Ben Ali, « AZALI n’a pas le droit de laisser tomber sa victoire »

wpid-screenshot_2016-04-11-11-48-47-1.png

Opinion libre: ANISSI EST MIS HORS JEU: LA DEFAITE DE MAMADOU NE LUI DONNE AUCUNE CHANCE DE RÉSURRECTION PAR LA FRAUDE.

image

Après quelques manipulations médiatiques sans lendemain visant à démobiliser les partisans, JUWA et CRC ainsi que les comoriens rejetant la fraude campent sur leur position: la victoire d’Azali, Salami doit être reconnue. Les média ne parlent même pas d’ANISSI convaincus qu’il n’existe que par MAMADOU. Pendant le chantre des coups tordus le sombre MOHAMED AFFANE poussent ses cris d’agonisant afin de démobiliser les militants de victoire à Anjouan,

Les plus proches d’ANISSI envisagent la fuite. Le protocole signé par les candidats ou leurs représentants pour la sécurisation du deuxième tour doit être respecter à la lettre et les citoyens devraient rester inflexibles contre toute tentative d’en faire une lettre morte. Où sont passés les sambistes circonstanciels? Ils mesurent honteusement la force de cet homme qui fait peur par sa popularité. Avec AZALI, Sambi doit créer vision comorienne de la démocratie basée sur le principe des valeurs fondamentales premières: autosuffisance alimentaire,

Soins généralisés, tourisme écologique, ouverture du pays dans son environnement immédiat, puis en dehors. AZALI n’a pas le droit de laisser tomber sa victoire et sans vous qui l’avez élu président le 10 avril 2016, vous tuerez votre belle victoire. Pour faire des omelettes, on casse les oeufs! Vive les Comores dans la démocratie et le respect des urnes!

BEN ALI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*