En ce moment

Bientôt des vagues de Coronavirus de Mayotte vers les autres îles

Tribune: Depuis le 17 mars dernier, en plein déni d’existence de la pandémie Covid-19 aux Comores,
les autorités de fait de Moroni, non cesse de brimer et d’humilier l’Île d’Anjouan et sa population, ont pourtant pris la décision de fermer les liaisons maritimes inter îles qui, en réalité, constitue une mesure discrimitoire en défaveur des Anjouanais constituant la
quasi-totalité des voyageurs, et qui, en amont, sont le moteur de l’Economie de voyage interne.

Le grand nombreux d’eux, aux ressources moindres, empruntent le bateau pour cause du coût
exorbitant de déplacement par avion qui, pour s’investir fièrement à la recherche de mode de
vie moins rude, qui pour tout simplement rendre visite à leur famille.

Or, aujourd’hui, sommé par le Ministre français des Affaires étrangères et de l’Europe, le
Colonel putschiste récidiviste sanguinaire Azali Assoumani va indubitablement ouvrir les
frontières entre Mayotte et Anjouan pour service rendu après avoir obtenu de la France
[un mécanisme sanitaire de précaution dont notamment deux tonnes de Plaquenil ]remède qui
reste un médicament ne faisant pourtant pas l’unanimité au sein des scientifiques médicaux
français pour combattre le Coronavirus.

Jean-Yves Le DRIAN à récemment déclaré que [nous allons aboutir à une reprise des réadmissions depuis que cela est possible… et qu’il a demandé à son collègue Comorien Souef Elamine [d’œuvrer vigoureusement contre les départs des migrants vers Mayotte.]

Cette annonce, avec ses conséquences graves sur l’île d’Anjouan en premier causée par le déferlement des centaines de personnes entassées densément manu militari dans le Centre de
Rétention Administrative de Mayotte, me conduit à interpeller les autorités françaises sur la
propagation, dans cette île déjà dans l’insouciance flagrante de Gozibi, de la pandémie Covis-19 très répandue malheureusement à Mayotte aussi et connue heureusement grâce à la
transparence de ses autorités médicales.

En réponse à cette annonce du Ministre français, conjuguée avec les agissements en perspective des autorités illégales et illégitimes à Moroni pour appliquer sans réserve les ordres de l’ami de Darfour, il convient que la France agisse avec parcimonie.

Ainsi elle doit accepter que tout expulsé vers Anjouan soit au préalable mis en quatorzaine avant son arrivée dans l’île, avec
document médical en sa possession et faisant foi de son test négatif avant son débarquement sur Anjouan.

Comme l’ensemble des Anjouanais fortement affligés de voir leur île transformée en dépotoir des expulsés de diverses nationalités et des compatriotes des autres îles, il convient qu’en aval, les autorités françaises, dans un élan de compassion sur des Anjouanais trop meurtris des actes ignobles du Gouvernement illégitime et illégal, de refouler chaque individu non désiré à Mayotte vers son pays ou vers son île d’origine.

Est-ce trop demander même si la France aime rappeler qu’elle n’a pas d’amis, mais elle a des intérêts ?

Par kamal Abdallah

La Rédaction

1 commentaire sur Bientôt des vagues de Coronavirus de Mayotte vers les autres îles

  1. Voila un idiot qui ne cherche pas des infos fiable mais préfère palabrer pour ne rien dire. Tu crois vraiment au chiffre du coronavirus annoncé par azali au comores. Je vais juste te dire que je travail au centre hospitalier de mayotte et même si la préfecture et l’ars de Mayotte ne disent pas la vérité pour ne pas polémiquer. Nous qui travaillons au com voient très bien que plus de 80% des patients covid sont des clandos comoriens fraîchement débarquer.soit la SAMU les récupère sur la place pour les plus grave ou sinon ils se dispatche dans la nature et contaminé d’autre personne. On sait que le gouvernement comorien organise des kwassa covid vers Mayotte. Donc arrêtez vos âneries et réfléchissez avant de parler.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*