Bimbini: La canalisation et la purification d’eau de « Souni »

Opinion libre:

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

AC/BAS, BIMBINI A DES PROJETS.

La canalisation et la purification d’eau de « Souni », la préservation du site de « Kokosimba », l’assainissement du village, en cours de réalisation, la réhabilitation de l’école communautaire, l’éclairage publique et des établissements publics par énergie solaire, la création d’un centre informatique et de communication, le reboisement ciblé par arbres fruitiers sont autant des projets de l’Association AC/BAS, Bimbini de Mayotte.

Des jeunes volontaires sous la présidence de SOIBAHA DHOULKAMAL vont relever le défi des actions pour le développement de Bimbini. L’AC/BAS compte sur la mobilisation communautaire pour une suivi et des évaluations des projets.

Le projet « reboisement par arbres fruitiers » qui n’attend que la réponse des jeunes revêt une double importance: le projet participe à la lutte conte la faim, mais surtout la propreté car la divagation animale doit être maîtrisée.

Ce projet incitera un autre projet notamment la création d’une zone de dépôt, de tri et d’élimination des ordures qui finissent dangereusement à la mer.

J’ai l’expérience de Bimbini sur la divagation des animaux, mais encore une fois, plus rien ne doit freiner le bien commun.

Dans les prochains jours, une réunion de l’association AC/BAS se tiendra à Bimbini afin d’éclairer la population sur ses projets, mettre en place une association mère et un Conseil d’Exécution, responsable auprès de l’AC/BAS.

Nous appelons les membres AC/BAS qui se trouvent à Bimbini de commencer la sensibilisation et l’identification des personnes ressources pour la réalisation des actions et leur pérennisation.

Nous réiterons nos félicitations aux jeunes engagés dans l’action de l’assainissement du village et nous souhaitons le bitumage de l’ensemble du village dans les meilleurs delais.

Je suis convaincu que le gouvernorat accompagnera la lutte contre la divagation.

BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*