Can : La Ffc et le gouvernement national traînent les pas

A Moroni, personne n’a aucune idée de la préparation des Coelacanthes. Au siège de la Fédération nationale de football, l’effervescence à laquelle on nous avait habitués lors des préparations des rendez-vous des Coelacanthes ne se ressent pas.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

C’est vrai qu’il y a quatre mois, la Ffc avait déclaré que ses caisses étaient vides. Elle avait, alors, besoin de 50 millions de francs pour faciliter le déplacement et le stage à Moroni de son équipe A, dans le cadre de son match contre Maurice.
 
Mais le prochain déplacement vers Malawi est particulier. Surtout quand on se rend compte que le Malawi, qui va recevoir la sélection nationale à domicile, prend toutes les dispositions possibles pour « éviter toutes surprise ». Le Malawi occupe le 100e rang du classement mondial, contre le 143e pour les Comores. Il faut avoir aussi dans l’esprit que le Malawi avait déjà disposé des Comores, lors de la coupe Cosafa en Afrique du sud en 2008.
 
Cependant, le palmarès des Malawites n’est pas trop pris en compte par Ronny Van Geneugden, qui s’est dit conscient « des progrès faits » par les Coelacanthes. Désormais, le seul espoir des Coelacanthes de se voir offrir les moyens de préparer leur confrontation contre les Flammes, semble repose sur le Chef de l’Etat.

 
On se souvient, en effet, que Azali Assoumani avait, déclaré début avril lors à l’occasion d’une réception des Coelacanthes à Beit Salam qu’il allait «s’investir personnellement pour aider, soutenir et motiver les Coelacanthes». Ça promet car la bande à Nadjim Abdou peut espérer «aller de l’avant».

Eliedjouma 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*