En ce moment

Capturer Mouigni ne résoudra pas ton problème, il faut capturer le peuple Comorien

Tribune: Je ne vais m’attarder ni sur la fraude électorale massive du 24 mars 2019 ni du pseudo référendum largement contesté et boycotté par les Comoriens(nes) [ 20% de taux de participation selon certains observateurs étrangers et la société civile comorienne ]. Deux éléments qui justifient l’illégitimité de ce régime affreux et atroce. Enseveli par cette illégitimité, le pouvoir vacille et cherche à museler toute voix discordante. Monsieur le Colonel, tes proches te mentent (je te tutoie parce que le vouvoiement est réservé aux personnes pour qui on voue du respect). La capture de Mouigni Baraka deuxième président du Conseil national de transition, devenu numéro un depuis la défection de Campagnard, ne résoudra pas le problème qui est de plus en plus profond.

La légitimé appartient au peuple. Vous ne leur avez pas donné la chance de s’exprimer et de voter. Vous avez choisi autre chose: usurper son choix. Avant que ça ne soit tard, je te prie de rectifier le tir. La capture de Campagnard premier président du conseil national de transition n’a pas résolu votre problème. La capture de Mouigni Baraka et des autres opposants ne changera pas la donne. Votre peuple ne mérite pas de respirer éternellement les gaz lacrymogènes et les tirs des balles réelles. L’installation de la terreur dans les villes et villages ne t’apportera aucun espèce de légitimité.

Ali Mbaé

La Rédaction

1 commentaire sur Capturer Mouigni ne résoudra pas ton problème, il faut capturer le peuple Comorien

  1. Ce mort vivant de malade pathologique azali fait la sourde oreille , mais son jour sombre et funeste approche . Et il va tomber avec toute sa maudite famille ainsi que les cons qui lui suivent. Le peuple comorien lui fera justice , tout comme le peuple lybien ont fait à Kadafi et le peuple irakien ont fait à Saddam . Il n’yaura pas de prison pour ses chiens de merde qui ont pris notre pays en otage . Le peuple se fera justice très bientot inchallah

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*