Championnat de Basketball : une finale sensationnelle aux Comores

La finale du championnat national de basketball, qui s’est déroulée dimanche au stade de Missiri à Mutsamudu, a permis à l’équipe masculine du club Tornade de remporter, pour la deuxième fois (après 1996), le titre de champion, en battant son adversaire Usoni par le score serré de 58 à 55 points. Les deux finalistes, rappelons-le, viennent de Mutsamudu.

Côté filles, ce sont les joueuses de Faigaffe de Wani qui l’ont emporté par 80 à 48 face à Usoni. Les deux formations championnes, Tornade et Faigaffe, représenteront les Comores au tournoi des champions de l’Océan Indien, qui aura lieu cette année à l’île de La réunion. Les deux équipes d’Usoni sont donc parvenues en finale mais ont toutes les deux cédé la coupe à leurs adversaires. La remise des trophées aux gagnants a cependant été ajournée, la rencontre s’étant achevée trop tard dans la nuit, à une heure et demie du matin. Cette finale entre Tornade et Usoni a été, à bien des égards, sensationnelle. Le jeu a d’abord été très engagé des deux côtés, ensuite, perturbée par la pluie, la rencontre s’est terminée de façon tout à fait inattendue, aussi bien du point de vue des compétiteurs que des spectateurs. En fait c’est Usoni qui menait la dernière partie du match par le score de 53 points contre 52 pour Tornade, lorsque soudain une pluie furieuse oblige les deux « belligérants » à la pause, à une minute et demie du coup de sifflet final. Cette pause dure cependant plus d’une heure : en fait, la pluie ne cessant pas, il fut nécessaire de changer d’aire de jeu, et d’aménager à la hâte le gymnase du même stade de Missiri pour continuer le match. Mais à la reprise, Tornade renverse la tendance et accule Usoni. Très énervés par cette tournure inattendue des choses, les joueurs d’Usoni ont failli gâcher la rencontre : sur le terrain même, ils s’insurgent contre une décision de l’arbitre. Rappelons que la compétition, qui s’est joué cette année sur le sol anjouanais du 20 au 22 avril, avait rassemblé six équipes : trois masculines dont deux d’Anjouan, Torande et Usoni, et une venue de la Grande-Comore, Amisco ; le challenge au féminin étaient également composé de deux formations anjouanaises (Usoni et Faigaffe), et une équipe grand-comorienne (Amisco). Pour des raisons pas tout à fait clarifiées, Mohéli n’a pas été de la place.

eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*