CHOIX ELECTORAUX:«Nos solutions créent nos problèmes»

wpid-screenshot_2016-03-10-08-25-26-1.png

Encore une fois, l’écart entre la population et la classe politique se creuse et ne cesse de croître. Autour des préoccupations de nos problèmes actuelles et de la préparation des élections, nous dansons et souvent le vent des fausses promesses qui attirent nos problèmes au moment de chercher les solutions à nos problèmes.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Depuis 40 ans, la plupart de nos attentions ont été dirigées uniquement vers les élections pour espérer le moindre changement. Il est clair que nous avons besoin d’une refonte de notre système actuel. Bien évidement, nous avons eu à mainte reprise les occasions de le faire mais on ne l’a pas fait. Cette fois-ci, nous avant encore la change et le droit de pouvoir changer avant que sa soit encore plus tard. Nous devons comprendre une chose: les dirigeants corrompus ne changeront jamais, sauf si les citoyens se réveillent et les corrigent eux même. 
Alors n’est-il pas temps que nous parlions de la façon de résoudre nos problèmes ? N’est –il pas le moment de corriger nos erreurs du passer ou sanctionné nos dirigeants? Assez de diagnostics et de propositions ont été malheureusement faites mais aucune concrétisation. Il est maintenant clair que la solution à nos problèmes, est entre nos mains. Cela est notre conviction, notre vision au cours de cette période électorale dont les comoriens ont les choix pour faire le changement. En effet, nous croyons fermement que nos défis et nos problèmes sont susceptibles d’être résolus si nous arrivions à élire un bon président.

Que cela nous plaise ou non, nos problèmes sont susceptibles de persister et d’empirer si on ne fait pas le bon choix. Le temps est venu pour les comoriens des diverses disciplines, de décider ce qu’ils peuvent faire s’ils sont nommés aux grands postes pour résoudre les problèmes spécifiques. Ce que la plupart d’entre nous décrivent comme des problèmes ‒ le détournement de bien publique, l’égoïsme, la corruption, la mauvaise gestion, etc. ‒ sont les manifestations du vrai problème. Et au-delà de tous ça, il existe d’innombrables conférences, ateliers et séminaires consacrés au développement du pays avec des idées et des communiqués brillants, mais où sont les impacts de leurs résultats sur la vie des comoriens?

Les faits confirment que les élections sont assimilées aux solutions de nos problèmes, une situation erronée, trompeuse et calamiteuse, puisque les élus ne sont pas responsables devant les électeurs après les élections. Des exemples pertinents des problèmes montrent que nos solutions sont au-delà des élections, du parti gagnant mais plutôt  nos dirigeants que les citoyens choisissent. Ce qui fait que nos choix que nous faisons avec conscience deviendront en un peut de temps nos problèmes quotidien au lieu et à la place des solutions.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*