Communiqué des associations sur la situation alarmante à Mayotte

Réunie en AG extraordinaire, les OSCS aux Comores expriment leur grande indignation  quant  à la situation sociale de non-respect des droits humains sur l’ile de Mayotte sous administration française et considéré comme zone RUP (région ultra périphériques ).

La population comorienne se trouvant à Mayotte est en train de subir les pires humiliations que nous voulions oublier par la Déclaration des Droits de l’Homme signée en France.

Face au silence de l’Etat comorien, de la France et de l’Union Européenne quant aux expulsions et aux dépouillements des biens subis par nos compatriotes à Mayotte ; les organisations de la Société Civile aux Comores appellent le Secrétaire Général des Nations Unies BAN KIMOON, l’Union Africaine, l’Union Européenne, l’OIF et la Ligue des Etats  Arabes d’œuvrer  ensemble dans l’urgence pour mettre fin rapidement à cette catastrophe humanitaire de notre âge.

La société civile appelle la population comorienne à rester vigilante face à cette situation alarmante Associations signataires :
– Plate-Forme Femmes en Politique : Sittou Raghadat
– Mouvement Citoyen : Fatuma Eliyas
– JCI : Boinaidi Kari
– FCDH : Elarif Minihadji
– REQCOCIC : Mohamed Moussa Moindjié
– ONG Salam : Mohamed Maarouf Youssouf
– ONG Stop- Corruption : la Coordination
– Comité des jeunes de la CTC :Kamar- Eddine Ben Abdallah
– FECOSC : Said Allaoui Hiliati

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*