Communiqué du Front populaire des comores sur les assises

Le Front Populaire des Comores (FPC) partage largement la position du Mouvement du 17 Février, par rapport aux prochaines Assises grande-comoriennes qualifiées de « nationales ».

 Par le présent communiqué, le FPC précise que Mohéli ne va pas se battre pour tenter d’empêcher un rassemblement de grands-comoriens en Grande-Comore et que tout mohélien qui y participera, le fera en son nom personnel et pour son propre compte mais ne représentera pas l’île qui n’est en rien concernée par les décisions qui en seront issues.

     

Le FPC prévient également que toute tentative éventuelle d’imposer lesdites décisions à l’île de Mwali sera considérée par les Mohéliens comme un acte d’agression contre leur île, donc contre leur dignité et ils agiront en conséquence.

   

Que cette mise en garde ne soit pas interprétée comme une menace, Mohéli n’étant en mesure de menacer quiconque, en l’occurrence le pouvoir en place soutenu par une grande partie de la classe politique et de la notabilité de l’île la plus grande, la plus peuplée et la plus puissante de l’Union des Comores.

 Il s’agit d’un simple avertissement que chacun est libre de prendre au sérieux ou pas.

      

                                                         Fait à Fomboni, le 02 Août 2017
                                                          Le Secrétariat Exécutif du FPC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*