Comores : Mayotte ou le retour impossible

« La résolution 31/4 des Nations Unies du 18 octobre 1976 reconnait le référendum du 22 décembre 1974 de la république des Comores et la volonté du peuple comorien des 4 îles à l’accès à l’indépendance. Les Nations Unies condamnent les référendums imposés à l’île comorienne de Mayotte par la France le 8 février et 11 avril 1976. »

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La France dispose du droit de veto au conseil de sécurité des Nations Unies : « Le droit de veto du Conseil de sécurité des Nations Unies est un droit accordé uniquement aux cinq membres permanents du Conseil, ce qui leur permet la possibilité de bloquer toute résolution ou décision, quelle que soit l’opinion majoritaire au Conseil. »

Cela signifie que la question de Mayotte n’aura pas de solution au niveau du conseil des Nations Unies, quel que soit le nombre de résolutions que les Comores vont déposer ou ont déjà déposé. La solution viendra à la fois des 3 îles des Comores et des Mahorais.

L’autre absurdité sur cette question, c’est le fait que les autorités comoriennes demandent un visa à un comorien qui veut se rendre à Mayotte, à l’aéroport de Moroni hahaya, alors que Mayotte est comorien comme les autres îles des Comores. N’y a-t-il pas là une contradiction entre les résolutions que l’union des Comores dépose aux Nations unies et les actes du gouvernement ? Ou est-ce que c’est une faiblesse ou une ignorance de nos frontières par l’Etat qui réclame Mayotte depuis 1974 (l’indépendance ayant eu le 6 juillet 1975) ? L’Etat est le 1er responsable des comoriens qui meurent dans les kwassa-kwassa au large de nos côtes. L’Etat doit imposer la suppression du visa Balladur dans un territoire comorien, on ne peut pas empêcher les gens de circuler dans leur propre pays.

« L’homme qui déplace une montagne commence par déplacer les petites pierres. (Confucius) »

Les présidents se sont succédés sans que ce dossier n’avance, ils ont tous utilisé les mêmes méthodes sans se poser les vraies questions. La question sur Mayotte doit revenir à l’ensemble du peuple comorien en organisant un référendum interdisant les autorités comoriennes de demander un visa à un comorien pour aller à l’île comorienne de Mayotte, ainsi la responsabilité ne sera plus sur le président de l’union des Comores, qui est sous pression française à chaque fois qu’un président veut agir dans ce sens

Le retour de l’île comorienne de Mayotte ne se fera que lorsque les autres îles ne connaîtront pas la misère actuelle. Nous devons nous occuper de la jeunesse comorienne, lutter contre le chômage, développer l’économie et faire en sorte qu’il n’y ait plus d’immigration vers Mayotte .

Comment nos politiques peuvent nous expliquer le manque d’électricité et d’eau courante dans chaque foyer aux Comores?

Pourquoi le peuple mahorais  rejoindrait les autres iles dans la misère actuelle ?

Aujourd’hui le PIB de Mayotte est environ le cinquième de celui de la France, avec la départementalisation, l’écart de développement va continuer à se creuser avec l’union des Comores. Avec la rupéisation Mayotte est devenu une Région Ultra Périphérique de l’Europe et aspire vivement à pouvoir accéder aux fonds européens pour financer son développement et faire des progrès rapides en matière d’infrastructures.

Pendant ce temps nos gouvernants n’aspirent qu’à la corruption et à mentir au peuple comorien sur cette question. Nous devons, sans abandonner la question du retour de Mayotte, mettre notre énergie sur le développement de l’union des Comores, à redresser un système éducatif  qui est en ruine, à promouvoir la création d’entreprise,  à aider l’agriculture, à la lutte contre la corruption généralisée et à la création d’emplois pour les jeunes et à nous occuper de nos infrastructures (routes, écoles, hôpitaux, administrations …) ainsi nous pourrons avoir l’adhésion du peuple comorien et déclencher une révolte des mahorais eux-mêmes. L’espoir du retour de Mayotte dans l’union des Comores repose sur la jeunesse des îles Comores qui doit participer aux débats concernant Mayotte et au développement social et économique des Comores.

Certains politiciens comoriens ont fait de cette question le moyen d’exister politiquement sur la scène comorienne sans autre projet, ni proposition pour le développement du pays et utilisent la même méthode qui ne donne pas de résultat. Avec, la même chanson ils aspirent à vouloir être président pour mieux piller les biens des Comoriens. Les responsables politiques comoriens doivent avoir le courage de dire la vérité de la situation géopolitique de l’archipel. L’Etat Comorien ne peut pas imposer aux Mahorais une indépendance qu’ils ne veulent pas pour le moment.

Pour finir, le retour de Mayotte ne se fera pas à coup de résolutions aux nations unies mais d’une part par un progrès économique significatif dans les 3 îles et en s’occupant des vraies préoccupations des comoriens  et d’autre part par la volonté des mahorais à rejoindre les Comores, dont ils font partie et ont leur place.

Missubah Said Mouze

Paris le 15 août 2012

16 commentaires sur Comores : Mayotte ou le retour impossible

  1. bonjour mes amis
    questions aux comorien
    donnez nous une seule bonne raison pour que Mayotte accept le retour avec l’union des comores.qu’est ce qu’on peut avoir de meilleur que ce qu’on a actuellement avec la france? pour notre ile? qu’est ce que les comores peuvent apporter de bien, meilleurs que la France? qu’est ce que vous avez derrière la tête? ne voulez vous pas assassiner tous les Mahorais et prendre leurs bien? n’avez vous pas des rencoeur?
    Ne pensez vous pas que MADACASCAR a plus de droit sur Mayotte que Vous? avez vous bien lu l’histoire de Mayotte? mais enfin qui êtes vous réellement? êtes vous sûr que vous êtes des bon Musulman? Qui êtes vous par rapport à nous les mahorais?

  2. le probleme se que les autres îles sont dans une grande souffrance (gr comore,anjouanet moheli) leur politiciens ne sont pas capable de redresser le pays et un grand nombre des comoriens (es) qui critique toujour mayotte sont en majorité en france ou a la réunion ou encore a mayotte et ils cours tous après la nationalité francaise alors a quoi sa a servie d avoir prie l indépendance si vous courrer toujour derierre m colo a vos plumes ,trouver dejas un moyen de sortir votre pays ainsi que la population de la misère avant de vouloir mayotte et tous ceux qui font la grande bouche a l exterieur de leur pays je demande a se qu ils nous montrent leur patriotismes a bon enttendeur salam a vous que le imane soit en vous, pardon a ceux qui seront blesser par ses quelques mots c pas le but de se message salams

  3. bonjour mes amis
    effectivement le retour semble très difficile voir impossible car les maorés ont compris, grâce à dieu,que les wagazidja ne sont pas nous amis. Ce qu’ils ont fait à mayotte avant 1966, ils le font subir actuellement aux Anjouanais en les poussant à traversé la mer pour se sucider pour montrer à la communauté international que la france ……)
    Même l’économie Anjouanaise est transférée à Ngazidja, ils ont délaissé, méprisé L’anjouan et le Méhéli. ils veulent refaire de même pour mayotte.mais inchallah Allah les rabaissera d’avantages.

  4. Mr Mihidjay g l »impression que vous vivez pas au comores, car si on parle d alcoolisme ce fléau ne frappe pas seulement Mayotte. Avez vous assistez à un djélého alcool mbangué à fond pour feter un mariage? et les pharmacie (boutique d alcool) c à moroni que cela se passe. Quant à Mayotte, je suis navrés de voir <> venant des autres iles braver la mer pour se dévergonder et voler ici. sans accepter ce qui c’est passé, car je m insurgerai toujours quand il y a injustice, pose toi la question que la fille paix à son ame manipulée par la police est de quelle origine?

  5. Maoré est comorien mais actuellement francais on va rester la à attendre et sa battre aux nations unies ou on va s ‘okuper des autres iles et rattraper notre retard jpense c est une bonne reflexion et c pa une remise en cause de l independance mais il ne faut faire une fixation sur mayotte c bon FOUTENOUS LA PAIX LES COMORIENS SOUFFRENT DE LA MISERE ET DE LA CORRUPTION

  6. Tu te trompes Laya , ce n’est pas une arrogance de wangazidjas comme tu dis plutot une posture d’une puissance de l’Etat Française qui a toujours depuis la nuit d temps le vestige dominateur et colonisateur vis a vis aux faibles naifs comme l’archipel des comores et jusqu’à nos jours les medias et surtout je le dis bien les medias veulent vous faire croire que mayotte est francais pour affirmer leur puissance et bafouer la culture la religion , coutumes … ect .. alors que vous etes toujours et vous serez toujours mis à l’écart . toi meme tu sais mais tu fermes les yeux !!!!!!

  7. Mosiah Laya / MAYOTTE EST COMORIEN KE TU LE VEUX OU PAS C COMM 9A PAR SON HISTOIR ET SA GEOGRAPHIE MAIS IL ES VRAI KON DOIT FAIRE BOUGER LES AUTRES ILES AVANT DE VENIR CHERCHER MAYOTTE MM PAR LA FORCE MILITAIRE

    • ha ha ha pauvre ignorant chercher mayotte par la force hi hi hi c fou se que tu es intelligent vieux aller pense a aller cultiver ton champs vieux par la force qui dit hi hi hi petit rigolo vous n etes même pas fichue mettre de l ordre chez vous hi hi hi aller je me suis bien marrer quand tu veux pour la prochaine conneries a sortir vieux je me marreeeeeeeee

  8. Une chose que je ne comprends pas: Mosiah Laya est anti-comores partout que ce soit en politique, en culture ou même en sport (cf:les commentaires laissés sur Info wongoComores concernant l’athlète Féta Ahamada etc…) et pourtant il réagit à tout ce qui se passe dans ce pays et sur tous les sites en rapport avec les Comores; moi, quand je n’aime pas quelque chose, je m’en éloigne; je ne m’en approche pas pour après critiquer…

  9. Déjà en 1936 (avant même l’arrivée du colon), Mayotte avait pris sont indépendance vis-à-vis des trois autres îles et c’est en 1841 que Mayotte avait fait appel à la France pour sa protection contre les injustices, les guerres et génocides que se livraient les Sultans à l’intérieur même de l’Archipel.
    Avant 1966, la Capitale des Comores « Mayotte et dépendances » se trouvait à Mayotte et c’est connu par tous sauf par les fanatiques Comorien. Dans la logique les Comores sont nés à Mayotte, puis par des manoeuvres pervers des Wangazidjas Mayotte se trouva orpheline et spoliée de tous ses biens par ses petit cousins dont les plus obèses qui sont ces mêmes Wangazidjas.
    C’est drôle non! Se sont eux qui ont trahi Mayotte et aujourd’hui ils font croire que c’est Mayotte et la France les fautives. Réveillez-vous les Comoriens mais vous ronflez ou quoi?? Et dans votre someil on entend répéter en boucle « Mayotte », « Mayotte », « Mayotte ». Les Mahorais ont été trahi une fois, deux fois mais ils ne le seront pas une troisième fois.
    Rendez à César ce qui est à César, rendez aux Mahorais la Capitale qui est la seule chose qui ait quitté son giron naturel, n’en déplaise aux voleurs…
    Le transfert de la Capitale (centre décisionnel des Comores) de Dzaoudzi vers Moroni, avec tout ce que cela comportait de privilèges et de facteurs de développement. Mayotte s’était retrouvée du jour au lendemain reléguée au rang d’annexe au même titre que Mohéli. C’est tout dire. Les collèges se sont construits à Moroni, à Anjouan, mais Mayotte restait en dehors de ce développement. Les Wangazidjas, trop arrogants à l’époque ne pensaient pas que ce transfert allait devenir l’arrêt de mort de l’Unité de l’archipel et le ras-le-bol des Mahorais aux injustices dont ils sont victimes. Mayotte n’a toujours pas « digéré » le transfert de la Capitale et elle est en train de vous le faire savoir et de vous le faire payer surtout.
    Tous les jours vous ne cessez de nous parler de l’Intégrité de l’archipel des Comores, intégrité que vous avez vous-même entérimé en écartant Mayotte en 1966??

    • bonjour mes amis
      effectivement le retour semble très difficile voir impossible car les maorés ont compris, grâce à dieu,que les wagazidja ne sont pas nous amis. Ce qu’ils ont fait à mayotte avant 1966, ils le font subir actuellement aux Anjouanais en les poussant à traversé la mer pour se sucider pour montrer à la communauté international que la france ……)
      Même l’économie Anjouanaise est transférée à Ngazidja, ils ont délaissé, méprisé L’anjouan et le Méhéli. ils veulent refaire de même pour mayotte.mais inchallah Allah les rabaissera d’avantages.

    • Bonjour les amis
      Ce débat sur Mayotte me parait d’une utilité certaine mais nous devons de suite l’orienter et le civiliser.
      Quand je lis les uns et les autres, j’ai comme l’impression que tout le monde veut fausser le dialogue pour être plus fort.
      Pourquoi ce dialogue est toujours chaud? Je pense que la vérité est qu’une certaine vérité est cachée. Je prend l’exemple de ce que dit « Mossiah Laya » concernant le transfert de la Capitale. J’espère qu’il réalise qu’en 1966 nous étions tous colonisés et donc sous administration française!!!
      Comment des Wangazidja ont pu tromper la vigilance des français pour prendre une haute décision administrative et politique pour transférer une capitale sur le pied du Karthala?
      En acceptant cette fausse histoire on dément formellement n’avoir jamais été colonisé, n’est ce pas?
      Pourquoi cette volonté de cacher le fautif?
      Moi je ne vois aucune faute chez les maorais et encore moins chez les autres comoriens. Je pense que la responsabilité de ce qui s’est passé ici avant 1975 est sous la responsabilité entière de la France. Et la France porte bien cette responsabilité historique!!!! Pourquoi nous devons nous casser les mâchoires pour trouver des boucs émissaires localement, quitte à vouloir tromper l’histoire et les dates?
      La question de Mayotte ne vient pas d’un transfert de capitale car la capitale des Comores à cette époque était Paris, la Métropole.
      La question de mayotte dépasse ces aspects faussement décrits. Il s’agit d’une stratégie culturelle, politique et militaire de la France que ni les maorais et ni les autres comoriens ne pourront combattre. Lisez le rapport des sénateurs en visite récente à Mayotte et vous comprendrez mieux des choses chers amis.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*