Comores: Projet création artistique

Les artistes comoriens reçoivent le renfort de partenaires étrangers

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Moroni, mercredi 29 Août 2012 (HZK-Presse) – Le projet de Centre de création artistique des Comores avance à grand pas. Des partenaires internationaux qui soutiennent l’initiative, se trouvent aux Comores en vue d’identifier les potentialités artistiques du pays.

Le Centre de Création Artistique (CCAC) ne sera plus abstrait. Des partenaires internationaux qui appuient le projet, se sont présentés officiellement ce mardi à la maison de la culture. Jean Yves Picq, Anne Julien, Colette Gallay, Moncef Said Ibrahim, séjournent aux Comores depuis quelques jours, pour assister et apercevoir les talents des artistes comoriens. Suite à plusieurs rencontres réalisées, ces personnalités culturelles ont été épatées du travail qui se fait dans notre pays dans le domaine de la culture.« Je me suis rendu compte de la réalité de l’avancement du projet. Je trouve qu’en 2 ans, il y a eu du travail considérable de fait, de structuration avec une équipe très charpentée », confie Jean Yves Picq, directeur du conservatoire d’Avignon. Le conservatoire d’Avignon a déjà appuyé plusieurs centres culturels en Afrique. On peut citer entre autres, les Ecritures Vagabondes au Liban, les Chantiers au Togo, Cameroun, Mali, Syrie etc.

La détermination des artistes comoriens vis-à-vis de ce centre, a beaucoup plus motivé Jean Yves jusqu’à s’engager à appuyer le projet. « C’est un projet lourd et qui demande énormément d’engagement de la part de ceux qui optent », souligne ce metteur en scène devant plusieurs artistes comoriens.

D’ailleurs, Soumette Ahmed, l’un des pionniers de ce centre, a manifesté sa joie quant à la présence de ces partenaires. « Nous attendons d’eux une communication pour le projet, de la théorie ainsi que de l’échange des travaux au niveau administratif. Il y a des partenaires qui nous accompagneront pendant trois ans », déclare Soumette Ahmed, comédien.

Il a été annoncé que d’autres partenaires étrangers soutiennent la création de ce centre artistique. C’est le cas du théâtre idéal d’Avignon, de la compagnie entreprise de Marseille. Soumette indique que « le ministère de la culture est prêt pour avancer rapidement au niveau institutionnel et administratif. Bientôt, le centre va être déclaré d’utilité publique ». La réhabilitation des locaux est confiée à deux femmes architectes. L’une comorienne et l’autre française.
Natidja Hamidou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*