Conférence de presse du collectif des partis de l’opposition

conference

Conférence de presse du collectif des partis de l’opposition, le 20 juillet 2015 à Moroni.

conferenceAu cours d’une conférence de presse tenue ce lundi matin à l’hôtel le Select, le rassemblement de patriotes dénonce la corruption, le détournement de fonds publics et l’indépendance de la cour constitutionnelle. Cette rencontre s’est tenu à un moment où la controverse relative aux tripatouillages des constitutions et la tension qu’elle génère subséquemment n’ont de cesse gagnée en ampleur et en intensité dans le pays.

Plusieurs thèmes ont été abordés lors de cette conférence. Les partis d’opposition ont signé une déclaration commune et appelle :

– à une marche pacifique nationale contre le séparatisme, et contre le retour immédiat et sans condition de Mohamed Bacar.
– condamne l’action du gouvernement actuelle pour son incapacité à gérer les affaires de l’État et répondre aux préoccupations de la population.

Exige :

– la dissolution de la cour constitutionnelle, qui par sa complaisance, et sa collusion avec le gouvernement, met en péril l’autonomie et l’indépendance de cette institution.
– l’ouverture par la commission de prévention et de lutte contre la corruption d’une enquête pour faire (a) la lumière, l’opacité qui entoure le dossier Handuli, (b) évaluer l’ampleur des dégâts occasionnés par ce contrat et (c) engagé les procédures judiciaires nécessaires à l’encontre de leurs auteurs.

-l’entraînement d’un délai le calendrier électoral, l’organisation d’un nouveau recensement, la certification et la réorganisation du fichier électoral, la sécurisation des élections par la présence d’une force extérieure à l’exemple de l’AMISEC en 2006. La recherche sans délais de fonds destinés au finement de ces élections.

Mohamed Abdou Hassani

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*