Coopération entre Paris et Moroni :La France soutient les femmes et la santé à Anjouan

Coopération entre Paris et Moroni :

La France soutient les femmes et la santé à Anjouan

Mutsamudu, Jeudi 21 Juin 2012 (HZK-Presse) –Il y a deux semaines depuis l’inauguration du marché de la ville de Domoni. Les femmes marchandes de cette cité ont exprimé leur gratitude devant cette réalisation, une promesse de l’ambassade de France. C’est ainsi que ces vendeuses ont manifesté leur joie devant cette infrastructure tant attendue en espérant d’autres projets.

 

Et c’est à Hafidhoiti Malidé de témoigner que « la France honore toujours ses promesses » avant de manifester la joie des femmes anjouanaises. Le marché vient d’être entièrement rénové après huit mois de travaux pour un coût de plus de 60 millions de nos francs. Financé par le FSD (Fonds Social de Développement) à travers lequel, l’ambassade de France confirmait que « 65% du montant sont utilisés pour la réhabilitation entière de ce marché » de la deuxième ville de l’Ile autonome de Ndzouani. L’inauguration qui a été honorée par la présence des autorités de l’Union et de l’Ile, à l’instar du Vice-président, Nourdine Bourhane et de Sambi avait affiché une ambiance de fête ce jeudi.

 

Cette grande cérémonie a été suivie par une autre de non moindre importance relative au projet d’appui à la santé en faveur des deux grands hôpitaux de Ndzouani, à savoir Domoni et Hombo. Ces deux dernières cérémonies de remise officielle d’instruments médicaux sont tenues respectivement à Domoni et Hombo, le jeudi 07 et vendredi 08 juin dernier.

 

Cette grande cérémonie a été suivie par une autre de non moindre importance, relative à un projet d’appui à la santé des deux grands hôpitaux de Ndzouani, à savoir Domoni et Hombo. Ces deux dernières cérémonies de remise officielle d’instruments médicaux, tenues respectivement à Domoni et Hombo, le jeudi 7 et vendredi 8 juin dernier, ont été honorées par la présence du Dr Moinafouraha Ahmed, Ministre de la santé. Et le projet d’appui au secteur de la santé aux Comores, PASCO, à travers son volet intitulé « appui aux structures de soins » notamment la césarienne qui ne coûte actuellement que 15000 FC, contre 40 000 FC auparavant, en faveur de la femme anjouanaise.

 

Et encore plus, les frais d’accouchement normal sont passés de 7000 FC à 1000 FC. Le Directeur du centre hospitalier de Hombo a fait les précisions de tels « rabais sous l’angle de la santé reproductrice » (maternelle et infantile) dans son institution, avant de rassurer la population que « la remise des lots de matériels médicaux, est une promesse honorée », car depuis sa prise de fonction à Moroni, « c’est la deuxième fois que l’Ambassadeur de France, Philipe Lacoste traine ses pieds dans les couloirs de cet hôpital pour des subventions diverses en faveurs de l’hôpital ».

 

Mais Mohamed Salim Hafi n’a pas manqué de remercier au passage la coopération japonaise « qui a construit des salles pour le bloc opératoire ». Notons qu’une première tranche de la subvention qui s’élèverait à plusieurs millions de nos francs est déjà décaissée. Et la Ministre de la Santé de préciser qu’ « une somme de 73 millions est offerte à l’hôpital de Hombo, pour un volet parmi les quatre retenus du PASCO» a-t-elle conclu.

 



Nabil Jaffar

210612/nj/hzkpresse/06h00

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*