En ce moment

Covid-19 : la moitié des futures doses de vaccin a déjà été réservée par des pays riches

La course aux vaccins est lancée et les pays les plus riches ont déjà une bonne longueur d’avance. Alors que neuf vaccins contre le Covid-19 sont entrés en phase 3 d’essais cliniques, l’ONG Oxfam annonce dans un communiqué publié ce jeudi 17 septembre que 51% des futures doses de vaccins ont déjà été réservées par un petit groupe de pays riches, représentant seulement 13% de la population mondiale.

Ainsi, sur les 5.303 milliards de doses, 2.728 sont accaparées par les pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie, le Japon, la Suisse, Israël, Hong Kong et Macao. Afin d’éviter de se retrouver avec un vaccin inefficace, ces pays ont passé plusieurs accords avec cinq laboratoires différents. Ainsi, l’Union européenne devrait se retrouver avec près d’1,5 milliard de doses pour une population de 450 millions d’habitants d’après un calcul de l’AFP.

Les pays pauvres laissés de côté

Parmi les pays se partageant les 49% de doses restantes, on trouve entre autres, l’Inde, le Bangladesh, la Chine, le Brésil, l’Indonésie et le Mexique. Ils devront se partager les 2.575 milliards de doses, alors que la Chine et l’Inde comptent près de 2.600 milliards d’habitants.

Selon l’ONG, ces laboratoires ne seraient pas en capacité de fabriquer assez de vaccins pour l’ensemble de la population mondiale. « Même dans le cas extrêmement improbable où les cinq vaccins réussiraient, près des deux tiers (61 %) de la population mondiale n’auront pas de vaccin avant au moins 2022 » rapporte le communiqué.

Pour pallier ce problème, Oxfam estime qu’il faudrait un « vaccin populaire » disponible à tous gratuitement. Avec d’autres organisations, l’ONG appelle les laboratoires pharmaceutiques à produire des vaccins « aussi largement que possible en partageant librement leurs connaissances sans brevet, au lieu de protéger leurs monopoles et de vendre au plus offrant ».

Enfin, l’ONG a évalué à 70,6 milliards de dollars le coût de la recherche, fabrication, achat et distribution d’un vaccin pour l’ensemble de la population mondiale. Un coût qui représenterait seulement 0,59% des dégâts économiques liés à la crise sanitaire.

Un petit groupe de pays riches, regroupant 13% de la population mondiale, a déjà réservé 51% des doses de vaccins contre le Covid-19, rapporte l’ONG Oxfam ce jeudi 17 septembre. Ces derniers ont conclu des accords avec plusieurs laboratoires différents dans l’espoir qu’au moins un vaccin fonctionne.

Source: Marianne

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*