Crise des ordures à Moroni : une solution serait en vue

Le ramassage des ordures dans la capitale des Comores, Moroni, devrait reprendre à partir de jeudi, au plus tard. C’est ce qu’a indiqué la mairie de Moroni, qui se déploie pour éviter que la capitale revive la situation du mois de juin passé lorsque les monticules d’ordures avaient transformé, pendant plusieurs jours, le paysage de la ville et particulièrement des marchés.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

“La situation est en phase d’être réglée, puisque le site d’Itsundzu sera opérationnel à partir de demain et au plus tard le jeudi“, a précisé l’adjoint au maire convaincu qu’il s’agit cette fois d’une “solution définitive” pour la capitale. Selon des responsables de l’hôtel de ville, le traçage de la piste menant au site devait commencer hier, mardi 31 juillet, ce qui a retardé le début des opérations. Et si des communautés riveraines au site d’Itsudzu avaient exprimé des inquiétudes par rapport au projet c’est seulement “par crainte que l’engin engagé pour effectuer le traçage passe par leurs champs et détruise leurs productions“, a rassuré l’adjoint au maire.

Le responsable municipal a affirmé que toutes les dispositions étaient prises pour garantir le bon fonctionnement des opérations avant de préciser que les transporteurs ont demandé le versement de leurs arriérés auprès de l’Etat pour qu’ils soient en mesure d’accompagner immédiatement les opérations étant entendu qu’ils ne vont pas effectuer le même parcours qu’avant lorsque les ordures étaient déversé aux abords de la ville.

Le traitement des ordures, la plus grande préoccupation par rapport à la problématique de la gestion des ordures dans le pays, ne poserait pas non plus de problème, si l’on en croit ce responsable municipal. “Une étude de faisabilité, réalisée depuis 2003 a permis de retenir ce site sur la base du fait que les communautés riveraines ne seront pas affectées. On nous a rassurés qu’on peut verser les ordures avant de commencer le traitement sans souci”, a-t-il dit insistant tout de même sur le fait que le site aura la vocation de devenir “une usine de traitement”.

Le projet nécessite, selon lui, la participation des habitants qui pourraient être sollicités dès le mois prochain. Il faut dire que trois jours de blocage ont suffit pour rendre les marchés de la ville difficilement fréquentables, le site d’Itsambuni sis au quartier Swafa na Marwa, étant définitivement fermé depuis le samedi dernier (Lire notre livraison de lundi) après l’expiration du moratoire d’un mois pour “non respect du cahier des charges”.

Dans ce document, les parties prenantes à l’accord de juin dernier qui avait abouti à l’ouverture provisoire du site (Etat, gouvernorat de Ngazidja, mairie de Moroni et le collectif du quartier Swafa na Marwa), s’étaient convenues que le site allait être “restauré et bénéficier d’un traitement adéquat“ en attendant l’ouverture du site d’Itsundzu.


Saminya Bounou  Source: Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*