Csjoi: Djibouti doit confirmer l’organisation des 11e jeux

Les experts de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan indien (Cjsoi) se sont rencontrés du 5 au 6 à l’hôtel Karthala à Mvuni pour une séance de travail. Au terme de cette réunion, ils ont communiqué un procès-verbal qui a été unanimement validé, avant que Julia Francette Randramanantena et N. Pillay Samoo respectivement présidente de la séance et secrétaire général de la Cjsoi n’aient cosigné le document de quatorze pages.

 

Dans ce Pv, les experts ont indiqué aller saisir le Djibouti de confirmer l’organisation des prochains jeux de la Cjsoi. La énième absence de Djibouti et son silence sur la confirmation de l’organisation des jeux de 2018 ont interpelé les experts de la Cjsoi.

 

«Il est convenu, en effet, de saisir les autorités djiboutiennes afin de les sensibiliser de communiquer avant deux semaines leur décision d’abriter les prochains jeux des jeunes. En cas de désistement, la Réunion ou les Seychelles pourrait éventuellement les organiser»,peut-on lire dans le Pv.

 

 

Mais en attendant l’éventuelle réaction de Djibouti, les experts ont fait une proposition des disciplines sportives pour les jeux de 2018. «Si Djibouti doit organiser les onzièmes jeux de la Cjsoi, ça serait avec le football, le handball, le volleyball, l’athlétisme et le tennis de table»,ont signé les experts. Ces derniers ont également proposé un changement de l’hymne des jeux après l’édition de Djibouti.

 

Cependant, «un concours sera lancé dans le cadre du programme jeunesse de l’activité musique pour la création d’un nouvel hymne des jeux. La meilleure composition sera désormais maintenue pour l’édition 2020»,a été précisé sur le Pv.

Eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*