Débrayage à l’aéroport de Ouani

Depuis ce matin, l’aéroport de Ouani est fermé par une partie des agents du seul aéroport de l’île. Les agents grévistes réclament la réintégration de l’ancien directeur de l’aéroport remplacé il y a quelques jours par les autorités de l’île.
Après la passation sous haute sécurité du directeur la semaine dernière, la situation est montée d’un cran avec cette fermeture de l’aéroport ce matin par les grévistes.

image

La crise de l’aéroport est devenue cyclique. Et prendrait des râlants régionalistes selon un agent sous le sceau de l’anonymat « du fait la majorité des agents de cet aéroport sont de Ouani et contestent depuis un certain temps toute nomination non-issu de la ville ». Remarque-t-il.
Pour les grévistes, dont j’ai pu joindre un au téléphone ce matin, nous déclare que la grève « n’a rien à voir de ouanien. On se pose des questions et on veut des réponses.

L’aéroport est une zone sensible qui mérite le sérieux et le professionnalisme. Et il s’avère que nos autorités ne mesurent pas l’ampleur de la tâche. Qui a compétence à nommer le directeur régional de l’aéroport ? Et qu’elles doivent être les qualités de la personne. » se demandent cet agent gréviste qui n’a pas voulu lui aussi décliner son identité. Ils réclameraient aussi selon d’autres sources que le futur Directeur soit issu de la maison. »

Affaire à suivre dans prochaines heures sur Comores infos.

Vers 11h.

En ce moment des négociations sont toujours en cours. Le directeur s’est enfermé avec le personnel. Le Directeur de cabinet du gouverneur est aussi sur les lieux. Mais rien ne bouge pour l’instant, selon un confrère sur place.

KAY

1 commentaire sur Débrayage à l’aéroport de Ouani

  1. mais ce n’est pas possible.les agents de l’aéroport se basent sur quelle texte de loi pour exiger que le Directeur de l’Aéroport soit de la « boîte ». Pour le parallélisme des formes celà voudrait dire qu’un agent de l’Aéroport ne peut être nommé responsable d’une autre structure ? depuis quand le personnel est consulté pour la nomination d’un Directeur.je peux comprendre le fait qu’ils soulignent la nature de l’autorité qui doit nommer le Directeur car en effet les textes en vigueur (décret 11-155/PR du 20 juillet 2011 remplaçant ,modifiant et abrogeant certains dispositions du Décret 07-151/PR relatif aux EPIC) stipule dans son article 4 que les Directeurs Régionaux sont nommés par le Ministre de tutelle sur avis simple du Gouverneur.mais les agents peuvent saisir les tribunaux pour le respect de la loi en aucun cas ils n’ont pas la liberté de choisir le Directeur.dans tous les cas l’Aéroport de OUANI n’appartient pas au personnel mais au peuple comorien.Vous n’avez pas à prendre en otage les comoriens.Vous êtes là pour servir le peuple et justement le peuple a élit des dirigeants et leur a donné mandat de conduire le pays et de choisir les responsables appelés à diriger les différentes structures dans le respect des lois.le personnel n’est pas actionnaire de l’aéroport ,il est lié par un contrat de travail!!!que chacun fasse son boulot ,le pays ne s’en portera que mieux.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*