Démenti de l’ancien Vice-président Djaffar Ahmed Said

Hayba FM a interrogé l’ancien vice-président Djaffar Ahmed Said sur l’information qui aurait été rapportée par des journalistes d’Alwatwan et publiée par notre confrère Touffeil Maecha, sur son mur Facebook, à savoir « qu’il (Djaffar Ahmed Said) souhaite trouver un terrain d’entente avec le président Azali pour pouvoir revenir ».

Dans le message ci-dessous adressé à notre DG Said Mchangama, M. Djaffar Ahmed Said, dément de la façon la plus formelle, cette information.

« Bonjour mon Frere
C’est de l’intox
J’ai vu ces gens juste par hasard et par surprise. nous n’avons pas fait plus de cinq minutes. Celui que j’ai reconnu c’est le cameraman Ibrahim. Et je les ai salués. On a discuté sur la situation aux Comores et ma situation. Je leur ai dit mon vœu le plus ardent est de retourner chez moi aux Comores retrouver ma famille, ce qui est normal. En aucun cas je ne leur ai parlé d’un souhait d’entente avec le président Azali. C’est de l’intoxication et surtout une confusion énorme, que j’espère involontaire, faite par ce garçon. Bonne journée »

Hayba fm

5 commentaires sur Démenti de l’ancien Vice-président Djaffar Ahmed Said

  1. Faire la paix avec Moina wa harame wa Azali , cela montre que Djanfar cautionne et légitime cet dictature .
    Il est parti avec les honneur , tous les Comoriens lui seront reconnaissant .

  2. Dr Djaffar, je le savais qu’un sang pur ne baigne pas un cerveau faible. Alwatan n’a que des journaliers et non pas des journalistes. Oui votre pays,votre famille vous manquent. Vos frères,amis sont en prison, maltraités. Redoublez votre croyance à votre religion,à votre ambition de paix d’honnêteté,de démocratie. Serait-il puissant que Pharaon?que Abdallah et ses mercenaires? Que Kadafi? Que Saddam? Que Mugabe? Ce n’est pas un hasard qu’ils se sont rencontrés une fois lors d’un sommet. Bientôt il suivra le chemin de son ami Mugabe. Le prophète Mohammed à subi des exils. Nous sommes nombreux dans l’exil. J’ai confiance aux Douans des comoriennes et comoriens.

  3. Rassuré par le démenti du vice-président. Car si cela était le cas, il aurait perdu toute crédibilité et surtout se rendrait ridicule et risible aux yeux du monde. Je pense que cet apprenti journaliste trahit gravement les valeurs fondamentales de son corps de métier en manipulant l’information pour des strictes raisons d’intérêt carriéristes. Honte à ce journaliste.

  4. il y a un proverbe des Anjouanais qui dit que: M’NGWANA YIO HARIRI c’est – à -dire que un homme honteux , est un perle (LOULOU EN CHI KOMORI).ce que nous étonnons, ce journaliste , ne hesite pas d’écrire que notre vice -président JAFFAR AHMED SAID VOUDRAIT RENTRER AUX COMORES , pour supplier et lecher les pieds du Président de la REpublique al- imam -colonel- président AZALI ASSOMANI

  5. Nous savons bien que les journalistes d’ ALWATWAN DES COMORES, ils écrivent ou redigent cequ’ils veulent, pour défendre leurs salaires mensuel, regardons la politique de notre pays actuellement est degradée,les journalistes d’ ALWATWANIferment leurs yeux,et les oreilles, ils redigent ce qui sont bons pour eux, donc, ils ne defendent jamais la Démocratie. ils utilisent la partialité, le seul DEMOCRATEc’est ABDALLAH AGWA. VIVE ABDALLAH AGWA!!!!!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*