En ce moment

Député Oumouri: « une partie de l’accord de 150M€ est nulle et non avenue »

150 000 000 € sur 3 ans. Il est fort le président Macron. Pourquoi pas 150 milliards?

50 millions soit 24, 6 milliards par an.

Notre pays n’a pas la capacité d’absorption et la France n’est pas les pays arabes. Ce ne sont pas des sommes en mallettes. Les conditions pour décaisser sont les mêmes que celles de l’UE par le FED que notre pays n’a jamais pu absorber.

Les domaines choisis pour cette aide sont médiocres en terme d’absorption.

Je conseille de privilégier la formation, la spécialisation et la profesionnalisation de nos ressources humaines. Et le choix des écoles doit éviter la France. Les pays scandinaves, les USA, Le Royaume Unis sont des choix à privilégier.

Je le disais sur ORTC qu’une partie de ces accords sont nuls et non avenue sans un débat parlementaire.

Macron le sait et sur ce sujet, la continuité de l’Etat ne sera pas tenue.

Macron a parlé d’une communauté comorienne de 400 milles personnes en France soit plus de 100% de l’ensemble des électeurs comoriens .

Si un comorien au sommet de l’état quelle que soit la manière dont il y est arrivé ignore cette communauté, ce qu’il est aveugle, sourd et irresponsable.

Eyaboi ankili hakana mbavi

Oumouri Mmadi Hassani, député RDC Itsandra Nord

2 commentaires sur Député Oumouri: « une partie de l’accord de 150M€ est nulle et non avenue »

  1. ce que nous faisons étonner , Emmanuel Macron, prend le peuple Comorien comme des enfants, qui ne savent rien’ il a oublié qu’ aux Comores il n’ y a plus un gouvernement légitime , le Président de trentaine d’ années ferme ses yeux et ses oreilles comme il n’ y a rien passéAUX COMORES ???? IL NOUS parle L’ile Mayotte en temps que les trois iles sont dans l’ enfer???( Moheli ET Anjouan ) vraiment , depuis l’ époque de Général de gaulle jusqu’ François Hollande nous n’ avons jamais vu ce genre du Président. oufffffff

  2. La population comorienne perd l’espoir de voir un jour une émergence d’un état de droit.

    Contrairement à la génération des années 80 dont fait partie le tueur en série le tyran azali assoumani, celle des années 90 avait laissé présager un vrai changement politique.
    Mais, cette révolution ne verra jamais le jour dans un pays où le peuple a toujours eu peur de se faire pincer la peau.

    Il faut souligner qu’à l’époque, l’armée se composait par des illettrés notamment, une partie des anciens GP. Toutefois, aujourd’hui L’AND, est composée des officiers venant des grandes écoles. C’est le cas, du colonel normale MZE, le colonel BASTU, Le colonel RAFIK,le colonel Hamza tous ont un point commun. Il s’agit de préserver l’état de droit. Le pire de cette histoire, ce que la plupart de ces officiers cités en haut sont des gendarmes. Ils ont à la fois une formation de police judiciaire et une formation militaire. Ils doivent dire au dictateur azali assoumani qu’un état de droit, est un état qui respecte les lois fondamentales. Par exemple : une justice pour tous. La liberté d’expression, liberté d’aller et de venir. Toutes ces libertés sont devenues des suppositoires sous les yeux de ces gendarmes. Rappelons que les citoyens comoriens comptaient énormément sur ces jeunes officiers qui ont fréquenté les grandes écoles y compris, saint Cyr, Montpellier, Meknès etc…

    Comment ces officiers se taisent pendant que le pays s’enfonce dans une tyrannie absolue ? Pourquoi vous ne réagissez pas face à une situation douloureuse? Sachez bien qu’il s’agit d’une non assistance en personne en danger. Et vous aurez des comptes à rendre.

    Vous dites quoi à vos enfants et vos proches lorsqu’ils posent la question sur la souffrance des comoriens ? Mettez vous dans vos têtes que la  »belle vie qui prive celle des autres je n’en veux pas ». Les officiers qui ne pensent qu’à leurs carrières et leurs salaires pourraient être intéressés la justice.

    Normale MZE, BASTU vous êtes au cabinet d’un dictateur. Celui-ci n’hésite pas à tuer des innocents. C’est le cas du commandant feycal, le major Nacer. Comment se fait-il que ces assassinats n’ont pas été élucidés par la justice.

    Comment se fait-il qu’un type comme normale MZE laisse installer un climat criminel au sein d’un système dont il fait partie ?

    Pourquoi le colonel RAFIK prétendu homme de droit met en avant ses intérêts individuels au détriment de la liberté humaine ?

    Le peuple Comorien avait misé sur vous pour le libérer de la tyrannie du dictateur azali assoumani. Mais, cette jeunesse des années 90 privilégient leurs rémunérations et leurs carrières plutôt que l’honneur d’un peuple.

    Pour conclure, mieux vaut faire partie de l’histoire en faisant libérer un peuple que mourir pour une carrière squelettique. N’oubliez pas que » la vengeance est un plat qui se mange froid ».

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*