Des partis politiques disponibles à soutenir l’après assises vers l’émergence 2030

Une semaine après avoir reçu à Beit salam le Mouvement du 11 août, le Chef de l’Etat AZALI Assoumani a reçu, ce jeudi 08 mars 2018 au Palais Présidentiel de Beit salam, les partis politiques qui ont soutenus la tenue des Assises Nationales.

Pour l’occasion, le Président de la République a appelé tous les partis politiques à s’unir encore davantage pour l’unité et la paix dans le pays. Mais surtout à préserver l’intérêt général du pays et à s’élever contre le séparatisme.

C’est ainsi que le Chef de l’Etat a appelé encore une fois les forces vives du pays, les partis politiques notamment, à se serrer les coudes pour défendre les conclusions issues des assises mais surtout pour réussir l’après assises.

« On doit chacun de nous faire le nécessaire pour s’inscrire dans l’histoire pour faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030» a déclaré le Chef de l’Etat.

Le Président AZALI Assoumani s’est dit très honoré d’avoir été le Président qui a soutenu l’organisation de cet événement historique visant à faire un diagnostic de nos 42 ans d’indépendance.

Quant aux partis politiques, ils ont rassuré le Chef de l’Etat quant à leur disponibilité à accompagner la suite du processus des assises nationales notamment, la mise en œuvre des recommandations.

Beit Salam

1 commentaire sur Des partis politiques disponibles à soutenir l’après assises vers l’émergence 2030

  1. Azali et les manges « merdes ».

    Ceux qui tournent autour du despote sanguinaire Azali assoumani Mugabe sont des manges merdes. En effet, ils n’ont pas la notion de probité et sont attirés par l’intérêt individuel.
    Comment se fait-il que les comoriens se taisent face à une tragédie provoquée par le dictateur sanguinaire Azali assoumani Mugabe ?

    Cet individu dangereux doit être canalisé. Car, il est capable de produire le pire dans l’avenir. Il faut noter qu’il est incapable d’après les médecins de diriger un pays.
    D’abord, il est malade. De plus, sa santé mentale ne cesse de se dégrader de jour en jour. Heureusement que le pays est loin d’être une puissance nucléaire.
    Par ailleurs, cette nation d’exception car, aucun pays au monde hormis les Comores qui laisse un président défaire les institutions. Sachez que le monde est stupéfait de voir ce minuscule état sombré dans la corruption et l’ehonte. Y-a-t-il un peuple aux Comores ? S’il y en a, est-il pacifiste ou plutôt peureux ?
    Qui est ce peuple auquel veut se rendre au paradis avant qu’il meurt. Où sont les héritiers du front démocratique ? Il est temps de faire quelque chose de noble comme ceux qui furent lutté contre la periode des années 80. Ces hommes qui ont rendu leur dernier souffle pour libérer les Comores des mercenariats méritent un hommage. Car, si Azali méprise l’armée nationale de développement, c’est par ce que cette dernière est constituée par des gens qui manquent des couilles. Car, s’il y avait des hommes responsable et qui avaient des couilles ils auraient dû dire Azali stop. Mais ces hommes là sont morts. Ceux qui demeurent vivants n’ont pas le courage de faire comprendre au despote sanguinaire qu’il est entrain de nous conduire Dos au mur.
    Monsieur Azali, vous êtes face à un peuple mouton. Et personne ne peut vous tenir tête.

    O hommes de bonne volonté, le peuple a besoin de votre aide. Sacriez vous pour le peuple.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*