En ce moment

Des patients hospitalisés à Samba ont refusé de prendre les médicaments à cause de la famine, les forces de l’ordre ont intervenu

Les patients hospitalisés à l’hôpital de Samba ont haussé le ton hier soir. Ils ont d’abord refusé de prendre les médicaments à midi à cause de la famine. Les infirmiers ont réussi dans un premier temps à les calmer. Ils ont finalement « manger » les pilules. Ce soir, l’histoire s’est répété. Ils n’ont pas reçu de quoi à se nourrir et les soignants leur avaient demandé de reprendre les médicaments. Cette fois, ils n’ont pas eu gain de cause. Ils ont montré leur indignation. Jusqu’à 22h, ils n’avaient pas reçu le repas du soir. Les forces de l’ordre ont intervenu pour tenter de leur intimider.

Plus de 30 militaires sont dépêchés de Moroni vers Samba. La sécurité est renforcée. Après des querelles entre les forces de l’ordre et certains patients qui n’ont pas accepté d’être intimidés, le calme est revenu. Le repas est finalement servi aux environs de 23h à 00h. Les malades ont pris tous les médicaments.

La Rédaction

1 commentaire sur Des patients hospitalisés à Samba ont refusé de prendre les médicaments à cause de la famine, les forces de l’ordre ont intervenu

  1. Ah la force toujours la force. Les Comoriens sont des gens pacifiques lorsqu’on les ecoute. Malheureusement tous les régimes passés et présents veulent toujours leur imposer la force là où des discussions des arrangements doivent être privilégié. Il faut selon moi penser à supprimer cette armée dont la motivation est de mener la force contre sa population

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*