Diaspora: Ghalil et Nourdine Mbaé veulent diviser les Comoriens avec leur idée

Abdou Djohar, secrétaire général de la diaspora comorienne en France s’est exprimé sur les projets de la diaspora et a répondu aux critiques. Il a répondu à Ghalil, à Nourdine Mbaé et il a montré l’absurdité des arguments avancés par ceux qui ont lancé la plate-forme des votes en ligne de la diaspora…  Regardez la vidéo ci dessous:

 

 

A voir aussi : Diaspora: « Mohamed Said n’est pas légitime pour représenter la diaspora comorienne »

2 commentaires sur Diaspora: Ghalil et Nourdine Mbaé veulent diviser les Comoriens avec leur idée

  1. Bao litso woubaya tu es et tu été tjrs un séparatistes chevronné certe les diaspora des mêmes ville ne s’entendent pas n’en parlons pas de quatres îles , mais je sais pas pourquoi tu t’i digne tjrs que des grands Comoriens on dirait que tu reproche les grands Comoriens de quelques choses que j’ignore mais je te souhaite quand-même un jour de voir Positif.

  2. Les Comoriens ont été toujours divisé, ne venez pas nous raconter n’ importe quoi.
    Les WAgazidzas ont toujours voulu dominés et parlés à la place de la Diaspora des Anjouanais et des Mohéliens .
    Donnez nous une journée de manifestation qui s’est déroulée ici en Métropole ou nous pouvons voir les 3 Diasporas de l’ union réunis .??? .
    De toute façon tant que vous n’ acepeterez pas le choix des uns et des autres , vous vous entendrez jamais .
    Cet union eclatera quelque soit les X et les Y au vu des nombreux discrimination entre les iles et la manque de consideration des wagazidzas envers leur frère des autres iles . Les Mohéliens et les Anjouanais disent tout bas que finalement les Mahorais avaient raison , mais un jour ils vont l’ exprimer haut et fort et ce jour là il y aura un bain de sang . La communauté international verra en ce moment que finalement Mayotte a toujours eu raison de ne vouloir partager un destin commun avec cet union discriminatoire , haineux et mensongére conduit pas la suprematie des wagazidzas vaniteux et hautaines.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*