Diaspora : Mohamed Rafiou condamné à 12 ans de prison pour le vi0l de trois jeunes filles

Ce mardi 5 juin au tribunal de Melun dans un procès à huis clos, Mohamed Rafiou a été reconnu coupable d’avoir vi0lé trois jeunes filles mineures au moment des faits. Il a été condamné à 12 ans de prison ferme et il est désormais inscrit sur la liste des délinquants sex*uels.

Entre 1985 et 2001, Mohamed Rafiou a abusé sex*uellement ses deux nièces et sa propre fille. Il a été hébergé par son frère à Grigny. Dans un premier procès il a été condamné à 3 ans et après un procès en appel il vient d’être reconnu coupable est condamné à 12 ans de prison ferme. Mohamed Rafiou est âgé d’une soixantaine d’année, il a eu le soutien pendant son procès des notables de son village de Dzahani Tsidjé. Les notables ont banni du village toutes les personnes qui ont soutenues les trois jeunes filles victimes du pédophile. Regardez la vidéo ci-dessous en direct du tribunal de Melun.

3 commentaires sur Diaspora : Mohamed Rafiou condamné à 12 ans de prison pour le vi0l de trois jeunes filles

  1. Malheureusement c’est sa les Comoriens des gens dangereusement dangereux, arriérer à ne pas faire confiance, certaines mères Comoriennes qui vendes leur fille aux plus offrant et qui les pousses à la prostitution juste pour de l’argent, aussi certains pères et oncles qui viole leurs propre filles et nièces, des frères et sœurs qui couche ensemble même pendant le moi de Ramadan, après sa se dis pays de MUSULMANS. Honte à vous les Comoriens pas longtemps un Anjouanais a violé son arrière-petit neveu de 10 MOIS qu’il lui a était confier par son neveu le papa du bébé, honte à vous bande de pseudo musulmans et sa se permet de dire que les autres sont des mécréants.

    COMORIENS HYPOCRITE ET DANGEREUSEMENT DANGEREUX.

  2. Qu’est ce qu’ils font ces comoriens en France ? Un homme a tenté ou a violé des jeunes filles. Voila que la notabilité et quelques personnes de son village ou de son entourage s’offusquent de la condamnation. Et c’est comme cela que ce se passe aux Comores : des gens bien placés (des religieux, des notables) qui ne font pas la prison compte tenu de leur rang dans cette société rigide, avec des règles condamnables dans certaines de ses pratiques. C’est l’islam qui dit de faire cela ? Mais rentrez donc dans votre pays pour continuer à voler (les dirigeants politiques) et violer (certains notables et certains foundis) en toute impunité. Les salauds et ils s’étonnent que leur pays soit aussi pauvre avec des gens et des comportements pareils !

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*