En ce moment

Discours d’Azali à l’occasion de la ide Al-aldha 1441

Comoriennes, Comoriens, Mes chers compatriotes,

Alors que nous célébrons demain vendredi, l’Aïd El Kabîr de l’année 1441 de l’Hégire, je saisis cette heureuse occasion pour vous présenter mes meilleurs vœux de bonne santé et de bien-être, pour vous toutes et tous, mes chers compatriotes, au pays et dans la diaspora et souhaiter à notre pays, unité, paix, sécurité, progrès et prospérité.

En cette journée bénie, nous avons une saine tradition, de penser à toutes celles et tous ceux qui nous ont quitté et de prier pour eux.

Je joins ainsi mes prières aux vôtres, pour qu’Allah Le Tout-Miséricordieux, entoure de Sa Miséricorde tous nos défunts et nous accorde, patience et endurance.

Mes chers compatriotes,

Comme à l’occasion de l’Aïd El Fitre, nous célébrons cette fête dans la situation de pandémie inédite que vivent le monde entier et notre pays.

Dans de nombreux pays musulmans frères, la prière de l’Aïd n’est pas accomplie dans les mosquées.

Aussi rendons grâce à Allah, de nous avoir permis de reprendre les prières collectives et les prières du vendredi et, cette fois-ci, de nous regrouper à l’occasion de l’Aïd, dans le respect scrupuleux des consignes sanitaires, à savoir l’hygiène, le port obligatoire du masque et la distanciation physique.

Nous remercions Allah Le-Tout-Puissant, qui nous a permis de contenir cette pandémie de la COVID-19.

En effet, comparativement à d’autres pays dotés de plus de moyens que nous, nous avons pu, avec votre précieuse collaboration, gérer au mieux la situation, grâce à la promptitude avec laquelle, nous avons pris et appliqué les mesures barrières, la fermeture des frontières, et la suspension des rassemblements, des prières collectives et des festivités.

Selon les communiqués du Ministère de la Santé, notre pays a connu au total 378 cas de COVID-19 incluant 82 cas importés, 7 décès et, Dieu Merci 330 guéris. L’état des cas actifs s’améliore fort heureusement.

La guérison de la totalité des malades admis dans nos centres et la levée partielle de certaines mesures, ne doivent pas nous inciter au relâchement, que nous constatons à travers tout le pays.

Au contraire, nous devons plus que jamais et avec plus de rigueur, continuer à appliquer les mesures barrières pour que nous parvenions à maitriser et vaincre cette maladie

Il est donc important de maintenir le même niveau de vigilance et de respect strict des mesures de prévention collectives et individuelles.

Continuons à prier, parce que la pandémie frappe de nouveau de nombreux pays qui pensaient l’avoir définitivement vaincu. Les pays de la région ont totalement repris les mesures de confinement total pour stopper la maladie qui fait de nouveau des ravages.

Malgré cette recrudescence, nous étudions les possibilités du rapatriement de nos frères et sœurs comoriens dans des pays comme la Tanzanie et Madagascar, tout comme nous l’avons fait pour Dubaï aux Emirats Arabes Unis, l’Ile Maurice et la France.

Je suis conscient des risques que représente ce retour.

Mais nous ne pouvons pas laisser nos frères et sœurs en difficulté, et ne pas leur venir en aide.

C’est pourquoi, sur place, toutes les dispositions seront prises pour effectuer les tests, la prise en charge médicale des cas positifs et des malades et même le suivi des cas testés négatifs à l’arrivée.

Nous allons également reprendre la surveillance du respect des mesures et vous comprendrez qu’il n’y aura aucune tolérance pour celles et ceux qui mettent en danger, la vie de tous.

Mes chers compatriotes,

Après six mois d’activités réduites, nous allons devoir nous remettre au travail. Parce que l’économie a été secouée et que la récession pointe partout à l’horizon.

Depuis quelques semaines, sous la supervision du Secrétaire Général du Gouvernement et le Commissariat Général au Plan, les Secrétaires généraux des ministères et les directions des entreprises sont en chantier pour préparer le séminaire du Gouvernement qui se penchera sur le plan de développement intérimaire 2020-2024.

Ce plan englobe les actions prioritaires du Plan Comores Émergentes, assorti de plans nationaux, de formation, de créations d’emplois et d’investissement pour cette période.

Il constitue donc l’opérationnalisation du Plan Comores Émergentes, avec les projets phares, structurants et sectoriels retenus pour financement lors de la conférence des partenaires tenus à Paris.

Un travail minutieux a été simultanément engagé par le Secrétariat Exécutif de la CPAD pour le suivi de la concrétisation des annonces et de la mise en œuvre des projets présentés à la Conférence des partenaires de Paris.

Instruction leur a été donnée aussi de préparer l’ensemble des dossiers techniques pour les contacts avec nos partenaires bi et multilatéraux et le secteur privé.

Dès cette rentrée, le dispositif de suivi pour le déclanchement des premières réformes et projets sera enclenché pour donner un signal fort de notre engagement et de notre crédibilité.

Mes chers compatriotes,

En ce jour béni de l’Aïd-El-Adha, nous célébrons, l’obéissance absolue au Créateur symbolisée par le plus haut degré de la Foi et du sacrifice au service de Dieu, incarné par les Prophète Abraham et Muhammad, Paix et Salut sur eux.

Ainsi, nous ne devons jamais perdre de vue, que notre religion l’Islam, nos traditions séculaires, nos us et coutumes, ont implanté dans la société comorienne, la culture de la paix, de la sécurité, de la convivialité et du respect de l’autre.

Aussi, quelque soient nos opinions, nos divergences, les arguments ou les justificatifs, nous ne devons jamais, laisser prospérer, les actes à caractère terroriste, la violence et les agressions de toutes sortes, en particulier contre les femmes et les enfants, dont nous sommes témoins ces derniers temps.

Ainsi, dans les jours et semaines qui viennent, un arsenal juridique et des structures seront mis en en place, pour prévenir, réprimer et punir sévèrement ces actes odieux, conformément à la Loi.

L’Unité qui a été la nôtre, dans la lutte contre le Coronavirus doit aussi prévaloir dans le combat que nous engageons contre les crimes dont sont victimes nos concitoyens, tout particulièrement les plus vulnérables, notamment les enfants et les femmes.

Le Gouvernement étudie les possibilités pour une session extraordinaire du parlement, pour qu’elle se penche sur la révision du Code pénal de notre pays, afin de l’adapter à la situation présente.

J’appelle les structures villageoises et communautaires à s’engager encore plus et à accompagner les actions entreprises dans le pays pour renforcer la lutte contre toutes les formes de violence et de transgression de la Loi.

Mes chers compatriotes,

Nous devons également faire preuve d’unité, dans le dialogue et le débat républicain, pour préserver les intérêts supérieurs de la Nation et promouvoir la bonne gestion de notre pays.

C’est pourquoi je salue le riche débat citoyen du 27 juillet dernier diffusé par l’ORTC et j’en remercie les organisateurs, les participants et le modérateur.

De tels échanges devraient être plus fréquents car ils peuvent nous éclairer et aboutir à un consensus national sur l’essentiel.

Ainsi, j’ai particulièrement apprécié, les échanges sur la légalité et la légitimité et je concède, que si une partie de l’opposition peut contester la légitimité du pouvoir, c’est de bonne guerre.

Toutefois, convenons aussi, que le respect par toutes et tous de la légalité ne peut souffrir d’aucune exception.

Nul ne peut transgresser impunément la Loi et les règlements qui régissent notre pays, qui définissent les devoirs des citoyens, garantissent leurs droits et régulent la vie politique, sociale et économique de notre pays.

C’est pourquoi, je voudrais saisir cette opportunité, pour rappeler à tous, que dans notre pays, nos richesses les plus précieuses que nous devons préserver jalousement, sont la paix et la sécurité ainsi que notre sens du vivre-ensemble.

Préserver la paix et la sécurité et le vivre-ensemble, c’est ma mission première et avec votre aide, je l’accomplirai, Insha-Allah.

Et pour conclure, je vous renouvelle à toutes et à tous, mes chers compatriotes, mes meilleurs vœux et je vous souhaite une bonne fête de l’Aïd-el-adha.

Je vous remercie.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*